Bérenger : « Duval usurpe le role de la BoM »

Avec le soutien de

L''opération monétaire du ministère des finances visant à déprécier la roupie est jugée irresponsable par le leader de l''opposition, Paul Bérenger.

&nbsp

Paul Bérenger a critiqué ce samedi 20 octobre, la décision du ministère des Finances d''acheter US$ 100 millions, à travers une lettre émise, le 17 octobre dernier par l''Accountant-General invitant les banques à faire leur offre. Et cela devrait se faire « over the next four months » croit savoir le leader du MMM. Ce dernier estime que cette décision montre que « Xavier Duval usurpe le rôle de la Banque de Maurice ». De plus, ajoute-t-il, « li mem pa sir ki li legal ».

&nbsp

La conséquence « immédiate » de cette décision, selon le leader de l''opposition, a été une hausse du dollar et une dépréciation de la roupie. « Bann ti labank inn panike parski zot dir pu mank dollar pli divan », soutient-il. Cette decision est « irresponsable », maintient-il.

&nbsp

D''autre part, comme il l''avait annoncé hier, le leader des mauves est revenu, chiffres à l''appui, sur les sommes dépensées pour les projets votés sous le capital budget. « Pa pe reisi fer depens capital budget ki ti vote lane dernyer », a soutenu Paul Bérenger. C''est d''ailleurs cela, selon lui, qui explique le déficit budgétaire de 3%, contre 3.8% comme il était prévu. Il a énuméré les dépenses encourues par différents fonds, notamment le fond Maurice île Durable et le Fond pour la sécurité alimentaire. En effet, d''un fond de plus d''un milliard, « seulement » Rs 78 millions ont été dépensées pour la sécurité alimentaire. « Alors que Rs 983 millions ont été transférées au Consolidated Fund (CF) », a souligné Paul Bérenger. Il a attiré l''attention sur les dépenses du fond pour la décongestion routière pour 2012 qui s''élève à Rs 2,8 milliards, alors que « pas un sous n''a été transféré au CF ».

&nbsp

Le leader de l''opposition a aussi commenté les arrestations intervenues dans le scandale immobilier qu''il avait lui-même évoqué. Pour lui, le ministre Cader Sayed-Hossen aurait dû démissionner suite à ces propos dans l''express-dimanche sur cette affaire. Il a aussi regretté que le « témoin principal », un investisseur sud-africain à Maurice, soit mort il y a quelques jours. Il dit detenir d''autres « renseignements », notamment sur le rôle qu''aurait eu un ministre alors qu''il était « acting PM ».

&nbsp

&nbsp

&nbsp

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires