Bénéfice du doute pour Vinay Deelchand

Avec le soutien de

Le juge Paul Lam Shang Leen siégeant en cour d’assises a rendu son verdict. La cour a accordé à Vinay Deelchand le bénéfice du doute relatif à une affaire de trafic de drogues.

La cour estime que l’alibi fourni par l’accusé est solide et que son homme de loi a apporté les preuves nécessaires. Le juge souligne, dans son jugement, que l’accusation ne peut pas se baser uniquement sur la déposition du témoin principal en l’occurrence Antoine Chetty, en qui la cour n’a pas accordé sa confiance. Le juge estime que la version du témoin est très imprécise.

Cette affaire avait défrayé la chronique en 2004. Alors qu’il tentait de vendre de la drogue à deux membres de l’ADSU, Antoine Chetty, le chauffeur du notaire Deelchand, est arrêté en possession de 825 grammes d’héroïne. Interrogé par la police, il balance le nom de son patron comme étant le propriétaire de la drogue qui se trouve au moment des faits à Madagascar pour affaire. Il est arrêté à son tour, quelque temps plus tard, à sa descente d’avion. Il nie les accusations portées contre lui.

C’est en mai 2008 que Vinay Deelchand est traduit en Cour d’assises. Il plaide non-coupable. Ce jugement est rendu à presqu’une année d’interval. Quant à Vinay Deelchand, il n’est pas au bout de ses peines puisque plusieurs autres procès l’attendent. Mais ce premier jugement lui est de bon augure en sachant que le témoin principal dans les autres affaires n’est autre que son ancien chauffeur, Antoine Chetty.

&nbsp

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période de confinement, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x