Automobile : Bienvenue à bord de l’Hyundai iX35 !

Avec le soutien de

Ça y est, la remplaçante du Tucson est arrivée. C’est avec un nouveau design, un intérieur repensé et une motorisation issue d’une technologie innovante que l’Hyundai iX35 débarque sur nos routes. Petit aperçu avec Eric Pellegrin, «Sales representative» chez «International Motors Company Ltd». (IMC).

Dans l’ancien modèle, on pouvait ouvrir la vitre arrière pour ranger des choses dans le coffre. Ici, ce n’est plus possible. Il n’y a qu’une seule ouverture. Le cache-bagages amovible et le fi let de coffre vous assurent discrétion, sécurité et protection UV. Laquelle vous permet de protégervos viandes, yaourts, etc. lorsque vous aurez fait vos courses. Il y a également une prise de 12 volts dans le cadre qui permet de recharger portables et consoles de jeux. Le coffre est plutôt spacieux mais si vous avez besoin de plus d’espace, vous pouvez toujours rabattre les deux sièges arrière.

Question équipement, Hyundai a bien fait les choses. La radio ? MP3, USB, iPod, tout y passe… L’Hyundai iX35 est équipée de quatre haut-parleurs.

L’ordinateur de bord fournit les informations comme la distance à parcourir avec le carburant, la vitesse moyenne ou la consommation moyenne de carburant. Sur le volant télescopique, on trouve le contrôle central pour la sonorisation, la radio, etc. Dépendant bien sûr de la façon dont on conduit, l’Hyundai iX35 consomme 9.5 à 10.5 L aux 100 kilomètres. Elle est équipée de huit airbags, frontaux, arrière, centraux et latéraux. Les airbags frontaux se déploient moins violemment de façon à éviter les blessures. Vous avez le choix entre une boîte de vitesses manuelle ou automatique. La façon dont le levier automatique est agencé (step-gate) vous évite les fausses manoeuvres…

Ce véhicule est équipé d’un châssis de 2x4 et de 4x4 d’un nouveau genre. Ainsi, il n’est pas nécessaire d’avoir des connaissances en escalade pour s’y installer. Même une personne âgée ou un enfant peut y arriver sans problème. Et malgré cela, une fois assis à l’intérieur, on a toujours une sensation de hauteur dans la voiture et l’impression de sécurité qui l’accompagne.

La roue de secours-elle aussi est équipée de jantes en aluminium de 17 pouces-se trouve dans le coffre même. Cela permet une plus grande accessibilité et évite d’avoir à la chercher sous la voiture, ce qui n’est pas toujours évident. D’autant plus que l’Hyundai iX35 attire davantage les femmes… Ne voyez là aucun sous-entendu.

L’ Hyundai iX35 est dotée d’une pléiade d’options. Vitres électriques, climatisation, direction assistée, freinage ABS, feu antibrouillard, etc. Quant à la lumière, il ne s’agit pas du conventionnel blanc ou jaune. Elle est bleue, ce qui donne une atmosphère très conviviale.

Si le Tucson était plus «carré», l’iX35 est plus effi lée, ce qui est propre au design actuel. Les plissures de carrosserie sont nombreuses et participent au design globalement dynamique. Elle est disponible en cinq coloris dont le rouge, le vert, le gris et le bleu.

Pour le moment, IMC n’a que la version 2L essence avec un développement de 166 chevaux. D’ici fi n 2010, ils recevront la version 2L diesel avec un développement de 177 chevaux.

L’habitacle intérieur de ce véhicule de cinq places est spacieux. La profondeur et la hauteur du siège sont réglables. On peut ainsi allonger l’assise sans pour autant réduire l’espace pour la personne qui s’assoit derrière le conducteur. En version GL, ce véhicule est livré avec un intérieur en tissu. Le cuir, on l’a uniquement sur commande. La version GLS est, elle, livrée automatiquement équipée de cuir. Vous pouvez personnaliser votre intérieur. Un choix de six coloris-gris, noir, blanc, entre autres- est disponible.


Combien ça coûte ?

Rs 1 475 000 pour la 4x2 manuelle et Rs 1 650 000 pour la 4x4 automatique. Pour le modèle GLS, il faudra débourser Rs 1 875 000 sur route.

Sur la route…

Elle est très stable sur route. Même sans sonorisation, on n’entend presque pas le bruit du moteur. «Avec la qualité de diesel que l’on a à Maurice, en version diesel, il est difficile d’obtenir cela. C’est pour cela qu’en termes de consommation et d’entretien, la version diesel coûte plus cher. Une révision est nécessaire tous les 5 000 kilomètres, afin d’éviter l’encrassage. Alors que pour le modèle essence, cela se fait tous les 10 000 kilomètres», explique Eric Pellegrin. La version essence se revend plus facilement et conserve davantage de valeur. Munie d’un stabilisateur anti-patinage, la voiture freine tout de suite, même à 160 km/h. A cette vitesse, on ne ressent aucune vibration.

Valérie OLLA

Valrie OLLA

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires