Australie : Le nord-est sous les eaux

Avec le soutien de

Les inondations dans le nord-est de l''''Australie affectent plus de 200 000 personnes sur une superficie supérieure à celle de l''Allemagne et de la France réunies, a déclaré vendredi le Premier ministre du Queensland. Le phénomène climatique de La Niña, qui refroidit les eaux de l''est de l''océan Pacifique, s''est traduit par des pluies torrentielles sur cet Etat ces deux dernières semaines, à l''origine des pires inondations dans le pays depuis 50 ans.

Grèce : la cote du gouvernement en forte baisse
La cote du gouvernement socialiste grec a chuté, même s''il reste plus populaire que l''opposition conservatrice, en raison des mesures d''austérité draconiennes destinées à lutter contre les déficits, montre un sondage publié vendredi.&nbsp L''enquête de l''institut Kappa pour l''édition dominicale du quotidien To Vima montre que les socialistes recueilleraient 22,2% des voix en cas d''élections, contre 20,2% aux conservateurs. Le soutien au gouvernement de George Papandréou baisse de 7,8 points de pourcentage par rapport à une précédente enquête de l''institut Kappa réalisée le 11 septembre.

Hongrie : la&nbsp dérive autoritaire
Avant même d''assurer la présidence tournante des Vingt-Sept pour six mois, à partir du 1er janvier, Budapest fait l''objet de critiques de plus en plus vives après l''adoption d''une loi controversée qui pourrait entamer la liberté de la presse.&nbsp Le Parlement hongrois a adopté, le 21 décembre, une série de mesures destinées à encadrer les médias. Les publications produisant des contenus qui ne seraient pas ''équilibrés politiquement'' ou ''entravant la dignité humaine''&nbsp (la loi ne précise pas ces notions) sont promises à de lourdes amendes : jusqu''à 200 millions de forints (720 000 euros) pour les télévisions et 25 millions (90 000 euros) pour les journaux ou les sites Internet. L''organe chargé d''infliger ces amendes n''a rien de pluraliste : les cinq membres de ce Conseil des médias sont issus du Fidesz, le parti du premier ministre conservateur Viktor Orban. Cette autorité pourra également inspecter tous les instruments et documents de l''organe de presse incriminé, avant même d''identifier un délit. Et les journalistes pourraient être obligés de divulguer leurs sources sur des questions liées à la sécurité nationale.

Afghanistan : Un chef taliban tué dans le nord
Un commandant des taliban pour le nord de l''Afghanistan a été abattu jeudi dans la province de Kunduz, annonce vendredi la police afghane. Le chef de la police de Kunduz, Sayed Rahman, a déclaré que le mollah Bahadur pouvait être considéré comme le "gouverneur taliban" de la province et qu''il était à la tête de plusieurs centaines de combattants. Il a été tué avec son garde du corps dans le district de Char Dara, a-t-il ajouté.

&nbsp

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires