Australie : Brisbane à son tour touchée par les inondations

Avec le soutien de

La situation reste préoccupante ce lundi ( 10 janvier) sur le front des inondations en Australie, dont la troisième ville du pays, Brisbane, est menacée par les crues.

Des pluies abondantes se sont abattues dimanche sur la capitale de l''''Etat du Queensland et les stations balnéaires de la Gold Coast, dans le nord-est du pays. Les habitants des parties basses de Brisbane ont reçu des sacs de sable pour protéger leurs maisons. Les autorités ont appelé à une extrême vigilance et recommandent d''éviter au maximum les déplacements dans les régions touchées.

Les inondations qui ont débuté vers Noël s''étendent sur une zone grande comme la France et l''Allemagne réunies. Plus de 200 000 personnes et 10 000 habitations ont été affectées.

Les crues touchent déjà durement le secteur houiller du Queensland, avec des mines de charbon inondées, des routes et des voies ferrées emportées. L''office du tourisme du Queensland s''attend aussi à un impact négatif sur ce secteur, sans pouvoir encore le chiffrer. Certaines régions comme la Grande Barrière de corail, dans le nord du pays, restent épargnées.

IMPACT ECONOMIQUE

La catastrophe pèsera sur l''économie, prédit la banque JP Morgan dans une note ce lundi. "Avec les nouvelles pluies, il pourrait falloir des mois avant que les eaux ne se retirent et qu''on connaisse l''étendue des dommages aux infrastructures de base", note l''économiste de la banque Stephen Walters.

JP Morgan réduit du même coup de 3,7 à 3,3% sa prévision de croissance pour l''Australie cette année, et estime que la Banque d''Australie reportera sa décision de relever les taux d''intérêt pour endiguer l''inflation, prévue en hausse. "Même les responsables de la Banque d''Australie préoccupés par l''inflation ne relèveront pas les taux avec un Queensland sous les eaux", assure Walters.

Lors d''une conférence de presse à Canberra, le Premier ministre Julia Gillard a reconnu que depuis le début novembre, son pays avait été confronté à des phénomènes météorologiques extrêmes mais elle a déclaré que les inondations n''empêcheraient pas d''atteindre l''objectif d''un retour à l''excédent dans le budget de l''exercice 2012-2013. "Cela exigera de nous des choix difficiles, mais nous ferons ces choix difficiles", a-t-elle dit.

Les services météorologiques prévoient que les pluies de mousson se poursuivront au cours de la semaine. L''incapacité du sol détrempé à absorber l''excédent d''eau suscite l''inquiétude des autorités. L''ampleur des inondations a contraint les autorités à vider une partie des lacs de retenue de plusieurs barrages qui menaçaient de déborder, aggravant encore les crues en aval.

(Source: Reuters)


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires