Au port : Rs 82 millions d’héroïne et de hachisch saisies de 2005 à mai 2011

Avec le soutien de

L’héroïne et le hachisch arrivent en pole position au tableau des drogues saisies au port durant ces cinq dernières années, pesant respectivement une valeur marchande de Rs 46 millions et Rs 36 millions. (Photo : Les chiens renifleurs de la police)

Rs 87, 022, 966. C’est la valeur marchande de toutes les drogues saisies de 2005 au 19 mai 2011, dans l’enceinte du port.&nbsp En tête de liste, figurent l’héroïne et le hachisch, avant le cannabis et le Subutex, représentant à eux seuls Rs 82 millions de la valeur marchande totale.

Toutes ces précisions ont été données, le mardi 24 juin, au Parlement par le Premier ministre par intérim, Rashid Beebeejaun. Il répondait à une question du député de l’opposition, Jean-Claude Barbier.

Ces saisies, a-t-il ajouté, ont conduit à l’arrestation de 28 trafiquants de drogue, dont sept ont déjà été condamnés. Parmi les 21 cas restants, six attendent d’être entendus en cour, alors que onze autres attendent la décision du directeur des Poursuites publiques (DPP). De ces cas référés au DPP, trois sont toujours en cours d’enquête par la brigade antidrogue. Par contre, aucune action n’a été envisagée par le DPP concernant une personne.

Rashid Beebeejaun a également affirmé que des mesures ont été prises afin de combattre le trafic de drogue dans la zone portuaire. Notamment le système de vidéosurveillance par les officiers de l’ADSU, afin de contrôler les déplacements des personnes dans la zone portuaire.

Il avance, en outre, que les bateaux sont régulièrement contrôlés en collaboration avec les garde-côtes et les services de douane. Sans compter la contribution des chiens renifleurs qui sont déployés au port, à l’aéroport et là où les colis postaux et autres courriers sont déposés.

Le Mauritius Container Terminal ainsi que l’Aurélie Perrine Passenger Terminal ont été équipés de scanners à différents points stratégiques afin d’identifier les objets suspects dans les bagages, courriers et cargos.

Rashid Beebeejaun a également ajouté que le système de surveillance radar, qui vient d’être installé à Albion, permet de contrôler les mouvements des navires, bateaux de plaisance, yachts et pirogues entre autres dans l’Ouest du pays, y compris la zone portuaire.

Par ailleurs, un National Customs Enforcement Network a été mis en place en août 2010 afin de faciliter l''''échange et l''utilisation des données par les membres de l''Organisation mondiale des douanes en toute fiabilité et en toute sécurité.

Du côté du Département des douanes, une cellule pour la gestion des risques a été créée en janvier 2010 pour la collecte, l''analyse et la diffusion de renseignements, y compris les questions liées à la drogue. Les messages d''alerte sur les importantes saisies de drogue sont, par la suite, transmis aux agents à travers la Mauritius Revenue Authority (MRA) Customs Intranet.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires