Au Parlement : Le concept Iles Vanille ne fait pas l’unanimité

Avec le soutien de

Le concept touristique Iles Vanille fait toujours débat. Au Parlement, hier, mardi 31 mai, le ministre du Tourisme Nando Bodha a défendu « son dossier », en réponse aux questions des députés, tant de l’opposition que de la majorité.

Nando Bodha est catégorique. Vendre Maurice sous un package regroupant les îles de l’océan Indien, sous le concept Iles Vanille ne peut que bénéficier à la destination sur les marchés émergents. En l’occurrence la Chine, l’Inde et le Moyen Orient.

Le ministre du Tourisme répondait à une question de la députée Stéphanie Anquetil, qui voulait savoir où en était le dossier.

Nando Bodha est donc revenu sur les initiatives conjointes de Maurice avec les autorités touristiques de la Réunion et de Madagascar. Notamment, les tournées promotionnelles en Chine, la création d’un site internet pour la promotion des Iles Vanille ou encore l’introduction de nouvelles routes de croisière entre Maurice, Madagascar, les Seychelles et la Réunion.

Il a aussi évoqué l’organisation d’un forum avec les ministres du tourisme des pays de la Southern African Development Community (SADC), de la Chine et de la région, début 2012.

Cependant, le leader de l’opposition, Paul Bérenger, a voulu connaître la position des autorités comoriennes en ce qui concerne la participation de Mayotte au concept Iles Vanille. Nando Bodha a répondu que selon ses informations, les Comores n’ont aucune objection à cela. Suite à quoi, Paul Bérenger s’est montré sceptique, avant de lancer : « They must be joking ! »

Pour sa part, la backbencher Stéphanie Anquetil a interrogé le ministre sur le risque qu’encourt Maurice de voir ‘se diluer’ sa campagne de marketing. Nando Bodha a déclaré à la Chambre que les touristes de Chine qui font plus de dix heures de vol, préfèrent des vacances multidestinations.

Autre critique lancée du côté de l’opposition : Qu’est-ce que Maurice a à voir avec la vanille, qui est plutôt attachée à Madagascar et aux Comores ?

Suite à une interpellation du député de l’opposition Joe Lesjongard pour savoir si les petits opérateurs touristiques profiteront également du concept Iles Vanille, Nando Bodha a répondu par l’affirmatif. Avant d’ajouter que ces derniers faisaient aussi partie de la récente mission des autorités touristiques en Chine.

Par ailleurs, à une question du député Veda Baloomoody, le ministre du Tourisme a aussi dit qu’il avait effectivement reçu des doléances venant des Réunionnais mécontents de l’arrivée des touristes chinois à Maurice avant les autres destinations. Il a répondu qu’ainsi, ils n’auront pas à faire une demande pour un visa Schengen.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires