ATP World Tour Finals - Tsonga aux côtés du Maître

Avec le soutien de

Jo-Wilfried Tsonga l''''a fait ! Au terme d''une rencontre parfaitement maîtrisée, le Manceau a gagné le droit de défier Roger Federer en finale du Masters, dimanche à Londres. En battant Tomas Berdych (6-3, 7-5), il est le deuxième Français à se hisser jusqu''en finale après Sébastien Grosjean en 2001.

Jo-Wilfried Tsonga se sentait capable d''aller chercher cette place en finale du Masters. Il avait finalement raison d''y croire. Après une brillante victoire sur Rafael Nadal pour sortir des poules la tête haute, le Manceau a confirmé tous les espoirs que le tennis tricolore a placés en lui en passant l''obstacle des demi-finales, incarné par Tomas Berdych (6-3, 7-5). Il a fallu une heure et demie au Français pour dominer le Tchèque, sauver sa sixième place mondiale et rejoindre Roger Federer en finale du Masters, dans ce qui sera leur troisième rencontre en deux semaines ! Quasiment quatre ans après sa déception en finale de Melbourne, Tsonga a l''occasion de décrocher son premier titre majeur dimanche, le plus beau de sa carrière, et faire mieux que Sébastien Grosjean, dernier finaliste tricolore au Masters en 2001.

Certes, le Manceau ne fut pas étincelant ce samedi. Il a davantage joué avec sa tête qu''avec ses muscles. Craignant de se faire contrer par le redoutable Tchèque, Tsonga a évité de jouer en cadence face à un joueur qui relance parfaitement à plat. Face aux frappes tendues de Berdych, il a choisi une stratégie attentiste avec beaucoup de sécurité dans son jeu. Conséquence immédiate, le Français a commis beaucoup moins de fautes directes que son adversaire (13 contre 30). Mais lorsque s''est présentée une opportunité, sur les secondes balles du Tchèque notamment, il a sans cesse pris sa chance. Berdych a complètement coulé sur son second engagement (29% de points gagnés).

"J''ai fait dans ma culotte"

Si Tsonga a traversé le premier set sereinement, sans concéder la moindre balle de break et en accrochant le service de Berdych très tôt, le second acte a été plus laborieux. De son propre aveu, le sixième joueur mondial a perdu sa sérénité. "J''ai stressé, j''ai fait dans ma culotte et je n''avais plus de première. J''étais tendu tout comme Tomas. C''était la première qu''on arrivait à ce stade de la compétition au Masters. Je suis heureux de m''en être sorti au final", a-t-il avoué au micro d''Orange Sport en fin de rencontre. Incapable de confirmer son break d''avance dans le huitième jeu, en panne de premières balles, JWT s''est fait peur. Mais n''a pas craqué.

Le bras a tremblé et le pourcentage de première s''est effondré (42% contre 63% dans le premier set). Un nouveau passage à vide de Berdych et un enchaînement de doubles fautes du Tchèque lui ont donné une deuxième occasion qu''il a su saisir. En se qualifiant pour la finale, le Tricolore s''est également assuré de terminer au 6e rang mondial, au détriment de son adversaire du jour, qui restera derrière lui. Après cela, tout peut se passer en finale. Si le Suisse a dominé les débats en finale à Bercy ou lors des phases de poule à Londres, Tsonga a démontré cette saison qu''il avait les armes pour contrarier le Suisse qu''il a battu à deux reprises cette saison. Le Bâlois est sur un nuage depuis son retour à la compétition. Seul le Français peut désormais l''en faire redescendre.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires