Assemblée nationale : vifs échanges entre opposition et majorité gouvernementale

Avec le soutien de

Le Deputy Speaker, Prithviraj Roopun, a eu fort à faire pour calmer les esprits à la reprise de l’examen en comité des dotations budgétaires 2012 à l’Assemblée nationale. Dans les rôles principaux ce mercredi 23 novembre : Thierry Henry et Joe Lesjongard.


C’est le ministère des Administrations régionales qui était au menu&nbsp à la reprise des travaux parlementaires ce mercredi matin. Joe Lesjongard a interpellé le ministre Hervé Aimée sur les mauvaises pratiques en cours au conseil de districts du Nord. Le député du Mouvement Militant Mauricien (MMM) voulait en savoir plus étant donné que ce conseil souffre d’un manque de personnel.

Cependant, il a été interrompu par des commentaires du député PMSD, Thierry Henry. Ce qui a provoqué de vifs échanges entre les deux parlementaires.

Alors que le député de l’opposition lançait un « Ferme to la bouche ar mwa », le parlementaire bleu le défiait en répliquant haut et fort : « Ki pou ariver ». Le président du PTr, Patrick Assirvaden, représentant de La Caverne/Phoenix,&nbsp n’a pu s’empêcher de prendre la défense de son collègue. Ce qui lui a valu un avertissement du Deputy Speaker, Prithviraj Roopun. Ce dernier qui assurait la présidence, a eu du mal à les rappeler à l’ordre et a fini par menacer d’agir en conséquence. « Calmez-vous honorables membres. Nous avons du travail sérieux à faire et je demande que tout&nbsp se déroule dans la meilleure atmosphère », a-t-il lancé d’un ton sévère.&nbsp


Cette situation a plutôt amusé le chef du gouvernement qui affichait un sourire.

Répondant&nbsp à la question de Joe Lesjongard, le ministre Hervé Aimée a indiqué que selon&nbsp des informations disponibles,&nbsp plusieurs membres du personnel du Conseil du nord, y compris l’acting Chief Executive, ont été suspendus de leurs fonctions, et que la&nbsp Local Governement Service Commission (LGSC) s’occupe de ce dossier.


Auparavant, le ministre des Collectivités locales n’a pas été en mesure de répondre des questions relatives aux mauvaises pratiques soulignées par l’enquête de l’Independent Commission Against Corruption (ICAC). Ce qui n’a pas été au goût des membres de l’opposition.

Le député du MMM Veda Baloomoody a alors soulevé un point de droit pour dire que le ministre pouvait présenter sa réponse sous forme de document à l’Assemblée nationale, rappelant qu’il s’agit là d’un ‘Ruling’ du Speaker. Mais le Deputy Speaker a affirmé que tel n’était pas le cas, au grand étonnement de l’opposition.&nbsp « Il n’a jamais été question de ‘ruling’ à cet effet.&nbsp Seuls les cas faisant objet de poursuites judiciaires sont concernés. Quant aux dossiers référés à l’ICAC, ils sont pris en charge par un comité parlementaire spécial. Les discussions sont closes », a-t-il expliqué.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires