Assemblée nationale : Le MMM évitera une fois de plus la confrontation avec Ramgoolam

Avec le soutien de

La liste des questions que l’opposition adressera au Premier ministre mardi prochain 21 juin suit la même tendance que lors de la dernière séance parlementaire. Très peu de questions et, pour la plupart, sans grand intérêt au niveau national.

Les députés du principal parti d’opposition, le Mouvement militant mauricien (MMM), continuent à épargner le chef du gouvernement à l’Assemblée nationale. Baisse de régime ou stratégie ? La deuxième possibilité est plus plausible si l’on s’en tient à l’intervention du Paul Bérenger lors du meeting de son parti à Beau-Bassin, le 10 juin dernier. Pas une seule fois, le leader des mauves ne s’en était pris à Navin Ramgoolam alors que le MMM lançait sa campagne en vue des prochaines élections municipales.

Navin Ramgoolam peut donc s’attendre à une nouvelle séance tranquille lors du Prime Minister’s Question Time (PMQT) ce mardi 21 juin, à l’Assemblée nationale. Sept questions et, pour la plupart concernant le fonctionnement de la police, lui seront adressées.

Comme à son habitude, Veda Baloomoody s’intéressera à ce qui se passe au sein de la force policière. Il souhaite connaître le nombre d’accidents impliquant des véhicules de police qui ont été enregistrés au cours de ces trois dernières années. Une autre question du même député sera axée sur le comportement qualifié de « négatif » des officiers affectés au poste de police de Pailles.

Deven Nagalingum recherchera des informations auprès de Navin Ramgoolam sur les vols de voitures. Il demandera au Premier ministre de faire état des lieux de 2009 à ce jour. Il s’intéressera, ensuite, aux mesures mises en place pour combattre un éventuel incendie dans les locaux abritant les différents services publics.

Joe Lesjongard reviendra, lui, sur le vol d’armes à feu à SOS Guard en novembre dernier. Une dizaine de revolvers, cinq pistolets ainsi que 325 cartouches avaient été emportés lors du braquage des locaux de cette compagnie de gardiennage aux petites heures du 8 novembre 2010.

Treize des quinze armes volées chez SOS Guard Ltd et la majorité des cartouches avaient été récupérées au 27 novembre dernier par les limiers de la Major Crimes Investigation Team (MCIT). Ils se sont, depuis, lancés aux trousses d’un troisième braqueur qui était soupçonné d’être en possession des deux revolvers et des 40 balles manquantes. Un suspect qui court toujours selon les informations recueillies auprès de la police.

Le député mauve invitera le Premier ministre à faire le point sur cette enquête. Jean-Claude Barbier demandera, pour sa part, à Navin Ramgoolam de dévoiler le nombre d’armes à feu officiellement en circulation à Maurice.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires