Asie: le Premier ministre chinois poursuit son offensive de charme en Inde

Avec le soutien de

« Grâce aux efforts communs du Premier ministre (Manmohan Singh) et de moi-même, nous serons à même de parvenir à un important consensus stratégique durant ma visite, qui aura d''''importantes retombées", a déclaré Wen Jiabao, ce jeudi, au deuxième jour de sa visite officielle en Inde.&nbsp

"Je crois que grâce à nos efforts conjoints, grâce à cette&nbsp visite, nous serons en mesure de hisser notre amitié et notre coopération à un niveau élevé au cours de ce nouveau siècle", a dit aux journalistes le Premier ministre chinois, aux côtés de Manmohan Singh.

La veille, lors d’un diner, Wen Jiabao avait déclaré : "J''espère que ma visite confortera la confiance mutuelle entre la Chine et l''Inde et permettra de développer la coopération et les échanges entre nos deux pays », avant d’ajouter : « Le XXIe siècle est le siècle de l''Asie ».

Manmohan Singh a répondu sur le même ton aux déclarations chaleureuses de Wen, avant d''entamer un entretien à huis clos: "Un partenariat fort entre l''Inde et la Chine contribuera à la paix, à la stabilité, à la prospérité et au développement sur le long terme, en Asie comme dans le monde".

Les deux pays, qui représentent plus du tiers de la population mondiale, ont eu un conflit frontalier en 1962 et les relations bilatérales demeurent difficiles du fait de contentieux frontaliers persistants et des rapports étroits entre Pékin et le Pakistan, "frère ennemi" de l''Inde dans le sous-continent.

Pour autant les échanges commerciaux entre les deux géants de l''Asie sont en plein boom, et plus de 300 hommes d''affaires chinois accompagnent Wen dans sa visite. Le chef du gouvernement chinois a d’ailleurs&nbsp annoncé mercredi que les entreprises chinoises signeraient pour plus de 16 milliards de dollars de contrats avec des entreprises indiennes, dans des domaines comme la téléphonie et le secteur énergétique.

La Chine est désormais le plus important partenaire commercial de l''Inde et le commerce bilatéral s''est élevé à 60 milliards de dollars cette année, contre 13,6 milliards en 2004. Les deux pays souhaitent doubler leur volume d''échanges, à 100 milliards de dollars, d''ici 2015.

Toutefois, les&nbsp investissements chinois en Inde sont relativement faibles, et ont représenté seulement 221 millions de dollars en 2009, soit 0,1% du total des investissements directs de la Chine à l''étranger cette année-là. C''est sept fois moins que ce que la Chine a investi au Pakistan dans le même temps, selon les statistiques officielles.

L''Inde et la Chine sont les deux gros moteurs de la croissance économique mondiale. Mais New Delhi craint que Pékin ne cherche à freiner son ascension en tant que puissance mondiale, et voit d''un mauvais œil la visite que doit entamer vendredi (17 décembre) au Pakistan voisin le Premier ministre chinois.

(Source : Reuters)


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires