Ashok Jugnauth : « L’Union Nationale sera en alliance avec le PTr/PMSD pour les municipales »

Avec le soutien de

La campagne de mobilisation de l’Union Nationale s’est poursuivie ce mercredi 20 juin à Vallée-Pitot. Ashok Jugnauth, leader de ce parti, confirme que son parti sera en alliance avec le PTr/PMSD pour les municipales.

L’Union Nationale (UN) va à l’assaut des municipalités, dont les élections sont prévues en 2012. Le leader du parti Ashok Jugnauth l’a confirmé ce mercredi 20 juin 2012 à l’issue d’une réunion nocturne à Vallée Pitot, à Port-Louis. Selon lui, la direction de l’UN travaille déjà sur une liste de candidats qui devra être soumise au Parti Travailliste (PTr).

L’Union Nationale a cependant délégué des candidats potentiels dans plusieurs arrondissements des cinq villes du pays. À l’instar du candidat battu de l’Alliance du Cœur Said Baichoo, qui est officiellement en campagne. A la question de savoir si le principal concerné sera candidat aux municipales, Ashok Jugnauth a lancé aux journalistes : « Said Baichoo sera candidat. Mais dans quelle ville, ça je ne saurais vous dire. »

Lors de la réunion nocturne, le leader de l’UN a tantôt fait l’éloge du gouvernement et critiqué l’alliance MSM/MMM. Ashok Jugnauth a profité de l’occasion pour cibler son neveu Pravind Jugnauth. Il a fustigé Pravind Jugnauth à apporter son soutien à un membre du MSM qui est provisoirement accusé dans l’affaire Boskalis. « Je pense que Navin Ramgoolam est mieux aujourd’hui sans le MSM. Le Premier ministre aurait dû les supporter avec leurs démêlés avec la justice avec l’enquête sur le rachat de la clinique MedPoint et de l’affaire Boskalis », a fait ressortir le leader de l’UN.

Ashok Jugnauth a aussi ciblé son ancien parti, qui, selon lui, ne tient compte que de ses intérêts. C’est pourquoi l’alliance MSM/MMM ne va pas durer. « Mon camarade Paul Bérenger ne pourra pas continuer à travailler avec le MSM. Ces derniers ont déjà commencé une campagne de dénigrement contre certaines personnes », souligne l’ancien ministre de la santé.

Notons que le leader de l’UN a fait l’éloge du gouvernement de Navin Ramgoolam, tout en faisant un appel pour avoir un gouvernement stable lors des prochaines élections générales.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires