Ashock Jugnauth prend 54 minutes pour tenter de descendre Rama et Pravind

Avec le soutien de

Il n’a pas voulu lésiner sur le temps d’antenne. Et pour cause, on n’a pas entendu Ashock Jugnauth, leader de l’Union Nationale (UN), depuis le fameux 5 novembre 2008, suite à l’invalidation de son élection à la circonscription numéro 8 (Moka-Quartier Militaire) par le Privy Council. A l’époque, il se disait «fatigué de la politique.» Mais aujourd’hui, au bout d’une conférence de presse marathon – 54 minutes – il a amplement rattrapé son retard.

Mais au final, ces 54 minutes, Ashock Jugnauth en a fait usage pour cibler le ministre des Finances, Rama Sithanen, et le leader du Mouvement Socialiste Militant (MSM) – et son neveu – Pravind Jugnauth, avant de conclure que le Mouvement Militant Mauricien (MMM) soutiendra l’UN s’il se présente comme candidat à nouveau dans la circonscription numéro 8.

D’entrée, Ashock Jugnauth a entonné le même argument que son «senior partner» du MMM, en dépeignant un tableau sombre de l’économie du pays. «Rien que dans le dernier mois, nous avons enregistré la perte de 5 319 emplois», a-t-il déclaré, avant de revenir sur la dépréciation de la roupie.

«Est-ce que sauver l’industrie du sucre et du textile justifie tous les sacrifices qu’on fait endurer à la population?», se demande-t-il, en citant les pourcentages de l’économie que représente chacune de ces industries – soit 2% et 8% respectivement. La population est en train de souffrir parce que le gouvernement n’a pas réussi à trouver des «solutions à long terme» selon lui.

Par ailleurs, faute d’avoir pu participer aux débats parlementaires, vu qu’il a démissionné du Parlement suite à l’invalidation de son élection, Ashock Jugnauth s’est aussi lancé dans une séance explicative sur l’Equal Opportunities Bill. Toutefois, il s’est montré incohérent à un moment en déclarant regretter que le MMM n’ait pas été présent lors de l’introduction d’une loi aussi «importante», avant de traiter ce même projet de loi comme un projet «qui ne marchera pas».

Emporté par l’attention des médias, Ashock Jugnauth s’est aussi mis à commenter le rapport de l’Audit, avant de finalement basculer dans le volet politique. Confirmer son allégeance au MMM et sa sympathie face aux récentes événements au Parlement, il n’a pas manqué d’égratigner Pravind Jugnauth une fois de plus, le traitant de «bambin».

Ecouter des extraits de la conférence de presse d’Ashock Jugnauth

Amrish BUCKTOWARSING

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires