Ashock Jugnauth dit qu’il œuvrera pour la concrétisation d’une alliance MMM-PTr

Avec le soutien de

Le leader de l’Union Nationale a fait une croix sur le Mouvement Socialiste Militant. En revanche, il dit garder de bonnes relations avec le Mouvement Militant Mauricien (MMM)&nbsp ainsi qu’avec le leader du Parti Travailliste (PTr). Ashock Jugnauth promet&nbsp de tout mettre en œuvre pour la réalisation d’une alliance MMM-PTr.

Ashock Jugnauth ne veut plus entendre parler du Mouvement Socialiste Militant (MSM) et de Pravind Jugnauth. Lors d’un congrès organisé à St-Pierre à l’occasion du sixième anniversaire de l’Union Nationale (UN), ce dimanche 22 avril 2012, L leader de l’UN a déclaré qu’il continue d’entretenir de bonnes relations avec le leader du Mouvement Militant Mauricien (MMM), Paul Bérenger ainsi qu’avec le chef du gouvernement, Navin Ramgoolam.

Ashock Jugnauth a même déclaré devant une salle comble au Mohit Hall de St Pierre qu’il s’était entretenu avec Navin Ramgoolam pendant trois heures. « Je lui ai dit que je ne sais pas ce que nous réserve l’avenir, mais une chose est sûre, je ne travaillerai jamais avec le MSM », a-t-il déclaré.

Le leader de l’Union Nationale caresse toujours le rêve de voir le MMM s’allier avec le Parti Travailliste. Une équipe qui selon lui parviendra à relever bien de défis. « Seule une alliance entre le Parti Travailliste et le MMM sera à la hauteur de la crise économique qui s’abattra sur le pays », a-t-il ajouté.

Pravind Jugnauth a été vivement critiqué par Ashock Jugnauth. Selon lui, c’est lorsque Pravind Jugnauth a été propulsé à la tête du parti soleil que les relations entre le MMM et le MSM ont commencé à se détériorer.

Le leader de l’Union Nationale a ainsi rappelé la fois où Pravind Jugnauth avait tenté d’arracher le poste de leader de l’opposition à Paul Bérenger après la défaite de l’alliance MMM/MSM en 2005. « Heureusement que j’ai décidé de quitter le MSM et siéger en indépendant, ce qui a permis au MMM de se retrouver en majorité dans l’opposition et ainsi permettre à Paul Bérenger de retrouver son poste », a-t-il dit.

L’ancien ministre de la Santé du gouvernement de l’alliance MMM/MSM de 2000 a d’autre part indiqué que Paul Bérenger ne fait toujours pas confiance à Pravind Jugnauth. « D’ailleurs cette alliance ne tient que sur un bout de cheveu. Sans Sir Anerood Jugnauth, la réédition de l’alliance MMM-MSM serait impossible », a-t-il affirmé.

De plus avance-t-il le premier souhait de Paul Bérenger, était de concrétiser une alliance avec le Parti Travailliste. « Ce n’est que lorsqu’il a constaté que cela ne pouvait être réalisé, qu’il s’est tourné vers Sir Anerood Jugnauth », a-t-il poursuivi.
Finalement Ashock Jugnauth dit attendre son neveu de pied ferme dans la circonscription No 8 (Moka/Quartier-Militaire). « Je lui ferai mordre la poussière », a-t-il déclaré.&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires