Ashock Jugnauth décrit le Sun Trust comme une menace pour la démocratie

Avec le soutien de

Le leader de l’Union Nationale (UN) a commencé sa petite enquête pour faire la lumière sur les agissements du Sun Trust qu’il qualifie de louches. «Magouilles», «conflits politiques et financiers», le Sun Trust serait un nid à scandales.

La guerre des Jugnauth entame un nouveau virage. Après la victoire du Mouvement Socialiste Mauricien (MSM) à l’élection partielle du numéro 8, Ashock Jugnauth a décidé d’entrer en guerre contre le Sun Trust. Sa principale motivation est que le trust en question serait une menace directe pour la démocratie mauricienne.

«J’ai appris, cela grâce à une radio privée, que j’étais un trustee du Sun Trust», confie Ashock Jugnauth. Et ce dernier compte profiter de ce statut pour demander des comptes au Sun Trust. En tant que «trustee», il compte bien avoir accès aux documents qui, selon lui, seraient préjudiciables à Pravind Jugnauth. «Nous irons en cours s’il le faut», ajoute-t-il.

Selon le leader de l’UN, plusieurs parlementaires du MSM seraient des salariés du Sun Trust. Chose qui est inacceptable à ses yeux. Ashock Jugnauth voudrait aussi savoir ou sont passées les Rs 47 millions payées par le Gouvernement au Sun Trust.

Pour revenir à la partielle du numéro 8, Ashock Jugnauth est persuadé que l’argent du Sun Trust a été injecté dans la campagne de Pravind Jugnauth. Ainsi, cela expliquerait beaucoup de choses. «Nous connaissons le coût d’une affiche et d’une banderole.

Vous n’avez qu’à regarder le nombre d’affiches et de banderoles que le MSM a utilisé», explique Ashock Jugnauth.

Tout cet «argent dépensé» dans la campagne aurait joué contre Ashock Jugnauth. Et font de la victoire de Pravind Jugnauth, une «élection de la honte. Si Pravind n’avait pas eu le soutien du Parti Travailliste (PTr), il n’aurait récolté que 3 000 voix…

On m’accuse de corruption électorale, mais Pravind Jugnauth a fait pire. Et concernant son appel à l’unification de la famille Jugnauth, je tiens à lui préciser que la famille est unie et que c’est lui qui est à l’écart», lance Ashock Jugnauth.


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires