Arvin Boolell se dit préoccupé de l’incidence économique de la piraterie maritime

Avec le soutien de

Le ministre des Affaires étrangères, Arvin Boolell, intervenant à la clôture du sommet du Comesa au Zimbabwe, s’est dit préoccupé de l’impact de la piraterie maritime sur l’économie mauricienne.

«La piraterie est une menace sérieuse pour l’économie de Maurice qui compte sur la pêche et le tourisme», a dit Arvin Boolell.

Depuis le début de l’année, une vingtaine de navires ont été victimes des pirates opérant près des côtes somaliennes dans l’océan Indien. L’année dernière, le nombre de navires victimes des pirates s’est élevé à 111.

Une des conséquences de la piraterie est qu’elle risque de faire fuir les thoniers opérant dans la région de l’océan Indien et qui approvisionnent les conserveries et la plate-forme de pêche de Maurice.

L’économie seychelloise est également menacée.

Et ce, malgré la surveillance accrue de notre zone économique exclusive à partir d’Agaléga.

La piraterie aurait rapporté $ 150 millions aux pirates opérant près de la Somalie.


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires