Arvin Boolell se dit « not aware » de la cession d’Agaléga à l’Inde

Avec le soutien de

Le chef de la diplomatie mauricienne, Arvin Boolell dit ignorer une quelconque négociation entre New Delhi et Port-Louis sur la cession d’Agaléga à la Grande péninsule. Il réagissait à la publication d’un article du journal indien Financial Express en ce sens.

« We are not aware ». C’est la déclaration laconique du ministre des Affaires étrangères, Arvin Boolell, à Radio One ce jeudi après-midi. Il réagissait à la nouvelle publiée par le journal indien Financial Express et largement repris par les médias locaux à l’effet que les négociations ont repris de nouveau entre New Delhi et Port-Louis sur la cession à long terme de l’archipel.

D’après les renseignements du journal indien, Maurice serait prête à céder les deux îles aux Indiens. Si ce n’est pas la location qui est à l’agenda, croit savoir le journaliste Rajat Guha, ce sera une cession permanente.

Les discussions porteraient sur le développement d’Agaléga comme destination touristique, l’archipel étant plus proche de la Grande péninsule que Maurice. Les deux îles pourraient également servir de base stratégique pour l’Inde déjà très présente dans l’océan Indien. En effet, elle contrôle les îles Andaman et Nicobar de même que les îles de Pamban et de Lakshadweep.

Ces discussions ont déjà été entamées il y a cinq mais ont cessé « par manque de soutien politique » à Maurice, rapporte le Financial Express. A l’époque, la nouvelle avait suscité la controverse dans le pays.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires