Arvin Boolell: «Je veux accueillir les partisans du MMM et du MSM dans la famille du PTR»

Avec le soutien de

Orgueil et fierté étaient au rendez-vous au congrès du Parti travailliste à Rose-Belle, ce dimanche 7 mars. Les orateurs ont, à tour de rôle, vanté la force de leur parti et parlé d’autres formations politiques qui sont à genoux devant la leur.

Le congrès annuel du Parti Travailliste (PTr), ce dimanche 7 mars, à Rose-Belle, baignait dans une ambiance d’élection générale. Défilé, banderoles, pétarades…tout y était.&nbsp

Le ministre des affaires étrangères, Arvin Boolell, le dernier orateur du congrès a été accueilli par un standing ovation et des pétarades. Il a tenu l’auditoire en haleine. Le député de la circonscription a surpris plus d’un quand il a déclaré qu’il veut accueillir les partisans du MMM et du MSM dans la grande famille du PTr. «Notre parti n’a jamais été autant courtisé qu’aujourd’hui. Les sondages témoignent de la force actuelle du PTr. Navin Ramgoolam sera toujours Premier ministre après les élections», déclare l’orateur.

Pour Arvin Boolell cette force n’est pas le fruit du hasard. La « révolution rouge» a commencé en 1991, dit-il. «On nous avait jetés du gouvernement. A l’époque, il n’y avait que trois personnes à nos réunions. Cela a été le début de la résurrection du PTr. Puis, Navin Ramgoolam est revenu avec son bâton de pèlerin. Il a réuni tout le monde et a fait du parti ce qu’il est aujourd’hui. Et nous continuerons à mettre en œuvre notre programme», affirme Arvin Boolell.

Le ministre des Affaires étrangères a décrit la maison rouge comme une forteresse imprenable. Un monument national avec qui tout le monde veut s’unir. Pour lui, le PTr&nbsp n’a plus d’adversaire. Il a lancé un appel aux partisans mauves et oranges pour qu’ils rejoignent «la grande famille travailliste.»

Le Deputy Prime minister, Rashid Beebeejaun, le Vice Premier ministre et ministre des finances, Rama Sithanen, le ministre du Travail, Jean-François Chaumière, la ministre de la Femme Indranee Seeburn, la présidente du PTr Monique Bellepeau et le secrétaire-général du parti Deva Virahsawmy ainsi que les autres députés de la circonscription, Satyadeo Mootia et Rajesh Jeetah ont également pris la parole pour vanter les réalisations du PTr lors des cinq dernières années. Ils n’ont pas manqué de souligner la force actuelle de leur parti.

«Il à des gens qui ont essayé d’envoyer le PTr dans la poubelle de l’histoire. Aujourd’hui ce sont ces mêmes personnes qui s’agrippent à notre parti. Ils n’ont pas cessé de critiquer notre leader, mais ils sont aujourd’hui à genoux devant nous», déclare le ministre du Travail Jean François Chaumière sans citer le nom du parti qu’il visait. Certains dans foule soufflaient le nom du Mouvement Militant Mauricien (MMM) avec une pointe d’ironie.

Deva Virahsawmy, d’ordinaire très virulent à l’égard du leader du MMM, a semble-t-il, mis un bémol à ses critiques. Il n’a fait que mentionner les rencontres Ramgoolam-Bérenger. «Notre leader, Navin Ramgoolam, a été bien clair. L’alliance n’a pas encore été faite, il a rencontré Paul Bérenger tout comme Pravind Jugnauth», a précisé le secrétaire-général du PTr.

Deva Virahsawmy estime que l’heure est au travail et que c’est à Navin Ramgoolam de décider qu’elle sera la meilleure alliance pour le pays. «Et nous serons à 100% derrière lui quand il aura fait son choix», ajoute-t-il.

Un fait notable lors de ce meeting aura été l’impasse faite sur le Parti Mauricien Social Démocrate. (PMSD). Pas un seul orateur n’a mentionné le PMSD, partenaire du PTr au sein de l’Alliance sociale.&nbsp Le leader des bleus, Xavier-Luc Duval aussi a été superbement ignoré. Pas une seule fois son nom n’a été prononcé.

Il n’en fallait pas plus pour relancer les spéculations quant à l’avenir du PMSD au sein du gouvernement. Les événements durant les semaines qui viennent permettront d’y voir plus clair…

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires