Annonce d’Arvin Boolell: pas de sanction commerciale à l’encontre de Madagascar

Avec le soutien de

Pas de sanction commerciale contre Madagascar. C’est ce qu’a déclaré le ministre des Affaires étrangères (au centre sur la photo avec&nbsple ministre Dharam Gokhool (à dr) et Graig White, chargé d’affaires à l’ambassade américaine), lors du lancement d’un manuel sur les procédures d’exportation vers les Etats-Unis.&nbsp

Le ministre Boolell a rencontré la presse conjointement avec son collègue Dharam Gokhool, ministre l’Industrie, des Sciences et de la Recherche, en marge de la semaine de l’African Growth Opportunity Act (AGOA), qui se tiendra du 6 au 10 avril.

Le ministre des Affaires étrangères se veut rassurant pour les investisseurs mauriciens qui ont des intérêts dans la Grande Ile. «Il est vrai que la Southern African Development Community (SADC) a pris des sanctions politiques suite au changement de régime chez nos voisins malgaches. Nous souhaitons, évidement, un retour rapide à la démocratie. Mais je tiens à rassurer la communauté des entrepreneurs mauriciens qui a investi à Madagascar. Il n’y aura aucune sanction économique. It’s business as usual», affirme ainsi Arvin Boolell.

La conférence de presse a aussi été l’occasion pour les ministres Boolell et Gokhool de mettre l’accent sur les opportunités que représente la Third Country Fabric Derogation pour l’industrie mauricienne. La dérogation autorise les produits textiles, confectionnés à partir de tissus importés d’un pays tiers, de bénéficier des avantages prévus sous l’AGOA à l’entrée du marché des Etats-Unis.

«L’accès au marché des Etat-Unis est une opportunité qu’il faut saisir. Certes, c’est un marché difficilement accessible mais pas impossible. D’où l’importance de cette semaine de l’AGOA qui permettra aux entreprises locales de se familiariser avec les procédures d’exportation vers les Etats-Unis» explique Dharam Gokhool.

«C’est bon d’avoir une telle campagne de sensibilisation. Nous ne prenons pas suffisamment avantage des possibilités qu’offre l’AGOA. Ce sera l’occasion idéale pour identifier les manquements et trouver des solutions pour mieux profiter des opportunités», déclare, de son côté, le ministre des Affaires étrangère qui a aussi lancé appel pour la continuité de la collaboration gouvernement-secteur privé.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires