Anil Bachoo défend Voice of Hindu et formule de vives critiques à l’encontre de SAJ

Avec le soutien de

La Voice of Hindu (VOH) a eu droit aux éloges du numéro quatre du gouvernement. Ce dernier était l’invité d’honneur de cette association socioculturelle à l’occasion d’une fête pour célébrer l’Ougadi. Anil Bachoo en a également profité pour s’en prendre au président de la République.

Le vice-premier ministre et ministre des Infrastructures, Anil Bachoo s’est porté à la défense de l’association sVoice of Hindu (VOH), lors de son discours prononcé durant une cérémonie à l’occasion d’Ougadi. C’était ce jeudi 22 mars à Quatre-Bornes.

Anil Bachoo estime que la VOH ne pratique nullement le communautarisme, mais défend les valeurs religieuses. « Nous ne pouvons taxer quelqu’un d’être communaliste dès qu’il commence à évoquer la religion », a-t-il déclaré. Le ministre a également indiqué que la VOH ne pratique nullement le fanatisme ou l’extrémisme. « Un vrai hindou prône la paix », a-t-il ajouté.

Lorsqu’il a commencé à commenter la situation conflictuelle qui règne actuellement entre le gouvernement et la présidence, le ministre des Infrastructures publiques s’est montré moins conciliant. Anil Bachoo n’a pas ménagé sir Anerood Jugnauth, estimant que c’est un politicien attaché au pouvoir.

Le ministre a poursuivi ses attaques contre le président en faisant référence à la mythologie hindoue pour conclure que « tous ceux qui ont voulu s’approprier le pouvoir pour perdurer leurs richesses ont tôt ou tard fini par le regretter ».

D’autres ministres étaient également présents, dont Lormus Bundhoo, Deva Virahsawmy, Hervé Aimée, Rajesh Jeetah, Mukeshwar Choonee et Vasant Bunwaree.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires