Anglo Mauritius Tour de Maurice 2011 : Jean-Denis Armand double la mise

Avec le soutien de

Sans doute s’il avait réussi son contre la montre mercredi matin, il n’aurait pas eu autant de liberté sur les routes du Tour. Mais Jean-Denis Armand a déjà prouvé qu’il est bien un costaud.

Hier lors de la 4e étape, il s’est à nouveau illustré en réglant au sprint son compatriote Emmanuel Chamand et Yannick Lincoln, le maillot jaune. 112 km au menu de cette étape avec Pont Bon Dieu et la Nicolière comme difficultés principales, l’équipe de Maurice était sur ses gardes. Le Tour de Maurice court à sa fi n et les possibilités de déloger Lincoln de sa première place vont se faire rares.

A chacun son Tour. Certains ont misé hier sur une victoire d’étape. Mais ils ont été gardés en ligne de mire par la garde rapprochée de Lincoln. Baret et Ganier ont accumulé jusqu’à 1’45 d’avance avant la Nicolière. Repris, Chamand, Baret, Jean-Denis Armand et Lincoln quittèrent le reste du peloton. «Yannick a dû subir beaucoup d’attaques de ce groupe.

Heureusement qu’il a défendu en costaud son maillot. Il a eu un sérieux coup de main de Jean-Denis Armand sur la fin de l’étape», raconte le directeur sportif de Maurice, José Achille.

Sur la fi n de l’étape, en direction de Grand-Baie, Yannick Lincoln impose un train d’enfer pour s’éviter toute mauvaise surprise. Et c’est au sprint que Jean-Denis Armand, vainqueur déjà jeudi et auteur de la plus longue échappée du Tour 2011 (82 km) mercredi après-midi, a mis tout le monde d’accord.

Pas de changement au général. Lincoln conserve sa minute 45 sur Chamand. Jean-Denis Armand (VCJC-Bank One) reste sous les couleurs de la mairie de Port-Louis comme meilleur grimpeur. Il est aussi porteur du maillot à points.

Chamand, lui, déloge Mathieu Leblanc de la pole position chez les jeunes et ce bon vieux Richard Baret est, pour sa part, désigné le plus combatif.

L’étape du jour (103 km) mettra sans doute tout le monde d’accord. Le départ est prévu à Grande-Rivière-Nord-Ouest et l’arrivée sera jugée devant le stade George V à Curepipe. «C’est l’étape reine avec Chamarel et Bassin-Blanc.

Le groupe va essayer d’emmener Yannick le plus loin possible avant les bosses. Il est en confiance et a de bonnes jambes. Il sera difficile à battre», prévoit Achille.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires