Angel 1 : Une équipe américaine à Maurice pour évaluer les dégâts causés aux récifs

Avec le soutien de

Les experts de la firme Polaris, recrutée par l’assureur du cargo panaméen, seront dans l’île d’ici à la fin de la semaine pour une évaluation des brisants de Poudre-d’Or. Le ministère de l’Environnement semble ne pas être au courant de la chose.

Un groupe d’experts américains débarque à Maurice pour un constat sur les dommages causés par le cargo panaméen Angel 1 à la barrière de corail de Poudre-d’Or. Recrutés par l’assureur du navire, ces experts de la firme Polaris ont pour mission d’établir l’intensité des dégâts et de proposer des mesures correctives.

Au ministère de l’Environnement, un porte-parole dit ignorer si un tel exercice va ou a été menée sur le site par ses propres experts. Selon ses dires, l’Angel 1, finalement déplacé, cette affaire est de l’histoire ancienne. Il ajoute que le cargo coulé par 4 400 mètres de fond sert désormais de récif artificiel.

L’océanographe Vassen Kauppaymuthoo, de son côté, indique n’avoir pu effectuer une expertise sur les récifs à cause du mauvais temps qui prévaut dans cette région de l’île. Judex Rampaul, président du Syndicat des pêcheurs avoue que « la situation est critique » sur au moins une partie des récifs.

« Le navire n’était pas tout à fait sur les brisants. Il était à 10 mètres. Il s’est plutôt retrouvé sur des bancs secs et c’est une partie de la poupe qui s’est retrouvée sur les récifs », explique Judex Rampaul. Du côté de l’Environnement, aucun constat ne semble avoir été effectué.

C’est dans la nuit du vendredi 5 août que l’Angel 1 s’est retrouvé sur les récifs de Poudre-d’Or. De Singapour, le navire vieux de 25 ans faisait route vers la Côte-d’Ivoire avec 32 000 tonnes de riz au jasmin dans ses cales quand il a eu une panne de moteur au large de l’île.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires