André Peyrègne l?homme-orchestre

Avec le soutien de
Le 10ème Festival de Musique Classique sous les tropiques se termine aujourd?hui après cinq jours de concerts. Une manifestation qui a son lot de fidèles. Parmi, André Peyrègne qui l?anime et la présente depuis dix ans. Cet après-midi à 15 heures, tous les musiciens invités - dont Didier Lockwood, violoniste de jazz, Gabriel Tacchino, pianiste-et lui, se donnent rendez-vous pour un concert de l?au-revoir, à l?hôtel Le Coco Beach. Un festival ouvert au public mauricien. L?entrée est à Rs 650 et les réservations se font au 4011688. Mathématicien, musicien, directeur de conservatoire, critique musical, présentateur de radio et de télévision, André Peyrègne est une véritable source de talents! Cela ne l?empêche cependant pas de demeurer humble. Né le 6 février 1949 à Nice, il commence le piano - son instrument préféré - dès l?enfance. «La musique était en moi déjà. Elle m?a choisi et ne m?a pas abandonné depuis. Comment me suis-je retrouvé à faire de la musique ? C?est un mystère puisque dans ma famille personne n?est musicien,»lance-t-il dans un grand éclat de rire. Autre mystère : comment a-t-il pu faire rimer l?implacable logique des mathématiques et le rêve romantique de la musique. André Peyrègne a décroché un diplôme en mathématiques. «J?aurais pu être professeur de mathématiques comme mon père ! » Mais pour lui, seule la musique compte ! Alors dès l?adolescence André Peyrègne brille : 1er prix de conservatoire de piano à 16 ans et diplôme en direction d?orchestre à 18 ans ! «La musique c?est ma vie?», ne cesse t-il de répéter. Et c?est à cette passion qu?il décide de s?adonner. Il devient chef d?orchestre à 21 ans. Impressionnant ! Toutefois à vingt ans, André Peyrègne s?est découvert un autre talent : celui de l?écriture ! Aujourd?hui, l?homme est connu pour ses critiques musicales à Nice Matin. «En écrivant, j?apporte un plus à la musique, elle-même, et à tous ceux qui veulent découvrir la beauté de la grande musique» confie-t-il. A 30 ans, notre jeune critique musical est nommé à la direction du conservatoire de Nice. Il fait ressortir aujourd?hui encore, avec fierté, qu?il était le plus jeune directeur de conservatoire de son temps ! Marié à Agata, une Polonaise qui joue aussi du piano, André Peyrègne est l?heureux père de Matthieu, de Marie-Autômne et de Mélodie. Que les prénoms de ses deux filles ne vous étonnent point ! Il avoue être un incorrigible romantique. Peyrègne ne se limite pas au classique. Il apprécie tous les genres de musique : folk, jazz, contemporain etc? Son ambition : unifier et fraterniser tous les hommes à travers la musique. André Peyrègne dégage une telle paix intérieure qu?on serait bien tenté d?adhérer à sa vision d?un monde, où harmonie etaccords seraient les maîtres-mots.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires