Anand Sukhraj, président de l’AMA: « Après un cycle, on doit s’attendre à une accalmie, puis ça repart »

Avec le soutien de

Avec le départ à la retraite de Stéphan Buckland cette année, locomotive du sprint mauricien au plan mondial et porte-drapeau des rêves et ambitions d’un petit pays, c’est un cycle qui s’est clos en athlétisme.

? La saison 2010 vient de s’achever. Pourriez vous nous en rappeler les hauts faits ?

Avec le soutien de tous nos partenaires - clubs, régions, ministère de la Jeunesse et des Sports, sponsors - nous avons pu honorer avec beaucoup de satisfaction, presque à cent pour cent, notre calendrier d’activités. Je pense plus particulièrement aux championnats nationaux organisés dans toutes les catégories, au circuit Grand Prix Lucozade, au meeting international, et, aussi, aux courses sur route.

? Quel bilan en dressez- vous ?

Nous avons apporté des nouveautés dans la formule adoptée pour l’organisation de la ligue de cross-country. Le Grand Prix Lucozade a donné lieu, lui, à un circuit.

Nos jeunes ont eu de meilleurs résultats dans les compétitions internationales. Et nous avons pu compléter presque à cent pour cent notre calendrier national.

Sur le plan régional, nous étions présents aux Jeux de le CJSOI à La Réunion. Nous y avons récolté 8 médailles d’or, 7 d’argent et 5 de bronze. Deux minimes, qui participaient dans une catégorie supérieure, ont émergé chez les cadets avec des résultats prometteurs. Christabelle Clair a enlevé l’or à la longueur avec 5m62. Quant à Julian Sévère, il a remporté l’or au lancer du javelot avec 54m55.

A cette même manifestation, Darren Paul a réalisé un record des Jeux au triple saut avec 15m02 et s’est assuré une médaille d’or.

Nos athlètes se sont bien comportés par la suite aux championnats d’Afrique australe cadets à Gaborone. Darren Paul a enlevé l’or au triple saut avec 14m94. L’argent est revenu à Fabrice Rajah au 110 m haies (14.70) et Brandon Nursimooloo à la hauteur (2m03). Nous y avons aussi récolté quatre médailles de bronze.

? Maurice s’est inclinée au combiné dans la rencontre qui l’opposait aux minimes de La Réunion ?

Oui, La Réunion a totalisé 1 268 points au combiné contre 1 168 à nos athlètes. Elle a fait la différence grâce à sa victoire en féminin.

? Et sur le plan international…

Sur le plan international, nous avons organisé avec succès le meeting international, où nous avons eu la présence de quelques stars, et le marathon international Orange auquel ont participé une trentaine d’athlètes étrangers.

Nous étions aussi présents aux 17e championnats d’Afrique d’Athlétisme à Nairobi. L’unique médaille récoltée a été le bronze de Guillaume Thierry au décathlon grâce à un total de 7 100 points.

Nous avons eu de bons résultats de la part de Fabrice Coiffic, qui a atteint les demi- finales du 200 m, et Eric Milazar, qui a aussi atteint les demi-finales au 400 m.

Mary Jane Vincent est devenue la première Mauricienne à se qualifier pour la finale du 100 m. Elle y a pris la cinquième place en 11.94.

Doyana Jolicoeur a pris la septième place en finale de la longueur. Idem pour Antonio Vieillesse en finale du 400 m haies. Notre équipe de relais a, elle, atteint la finale du 4x100 m. Aux championnats du monde juniors au Canada, notre unique représentant était Damien Edouard au 400m haies.

Jessika Rosun a pris la deuxième place au javelot aux championnats de France juniors avec 43m79. Christophe Sophie a lui terminé troisième au disque (44m79), Jenna Rima, sixième à la longueur (5m82) et Ambre de Falbaire, dixième au triplesaut.

Il ne faut pas oublier les finales des Pointes d’Or en France. Arnaud Bignoux termine à la douzième place et réalise la deuxième meilleure performance au poids. Julian Sévère termine, lui, 39e et réalise la meilleure performance au javelot.

Les jeunes ont brillé ensuite aux Jeux des Jeunes d’Afrique au Maroc. Darren Paul a enlevé l’or au triple saut, avec 14m92. Brandon Nursimooloo prend l’or à la hauteur (1m90) et Fabrice Rajah au 110 m haies (14.07). Abel Thésée termine troisième à la perche (3m60).

Maurice est un des rares pays d’Afrique où quatre athlètes se sont qualifiés pour représenter leur pays et l’Afrique aux Jeux Olympiques des Jeunes à Singapour.

Darren Paul a pris la septième place en finale du triple saut (14m05). Et Fabrice Rajah a amélioré son record personnel au 110m haies en 14.06.

? Le bilan a été mitigé aux Jeux du Commonwealth…

Les Jeux du Commonwealth nous ont laissé un sentiment de satisfaction mais aussi de regret. Au chapitre de la satisfaction, je citerais Mary Jane Vincent, demi-finaliste du 100 m, Fabrice et Eric Milazar, demi-finalistes du 200 m, et Jean-François Degrace, demi- finaliste du 400 m. Cinq athlètes y ont réalisé leur meilleure performance de la saison. Mais nous avons des regrets pour ce qui est des deux relais et du 400 m haies.

? Cette saison a vu le départ à la retraite de Stéphan Buckland, qui a été la locomotive en sprint pendant une décennie.

Avez-vous le sentiment qu’un cycle de croissance s’est clos ?

Je pense que oui ! Il nous faudra maintenant travailler davantage avec les athlètes dont les dispositions intéressantes ont été révélées cette année. Dans le sport, c’est ainsi, après un cycle, on doit s’attendre à une accalmie, puis ça repart.

? L’athlétisme a-t-il, valeur du jour, la relève nécessaire pour que débute un nouveau cycle de croissance et qu’émergent de nouveaux athlètes de niveau international ?

Pour être franc, il faut travailler dur. Il nous faut préparer la relève. Nous avons des jeunes qui pourront aller très loin avec une préparation sur deux olympiades. Stéphan Buckland, Eric Milazaret d’autres anciens athlètes pourront rejoindre notre staff technique et emmener nos jeunes athlètes d’aujourd’hui vers le sommet mondial dans quelques années.

? Combien d’années faudra-t-il attendre, selon vous, pour que l’athlétisme place Maurice à nouveau sur la mappe monde ?

Avec un peu plus d’attention, je pense que des athlètes tels que Jean-François Degrace, Fabrice Coiffic et Guillaume Thierry peuvent aller assez loin pour l’instant.

Pour les autres, je pense qu’il nous faudra patienter encore quelques années.

? Sinon quels seront les grands rendez-vous de 2011 ?

Nous aurons notre meeting international annuel les 16 et 17 avril 2011. Mais tous nos efforts et nos regards seront évidemment braqués sur les 8e Jeux des

Iles de l’océan Indien qui auront lieu aux Seychelles du 5 au 14 août. Les meilleurs se rendont par la suite aux Jeux d’Afrique qui auront lieu à Maputo en septembre 2011.

Notre attention sera, aussi, concentrée sur les championnats du monde qui auront lieu à Daega à la fin du mois d’août. Dans la région, il y aura les championnats d’Afrique juniors au Botswana et les Championnats d’Afrique australe seniors au Mozambique et cadets en Namibie.

? La priorité des priorités seront-ce les Jeux des îles ?

Effectivement, le peuple mauricien ainsi que le gouvernement attend sportivement une meilleure performance de la République de Maurice. Etant donné que les Jeux des Iles de l’océan Indien sont les mini-Jeux Olympiques de la région, tous nos efforts seront concentrés sur ces Jeux.

? Quels seront les objectifs de Maurice aux Seychelles ?

En athlétisme, nous allons prendre toutes les dispositions et offrir des facilités aux athlètes. Nous voulons que les athlètes soient à leur top niveau au jour J. Nous ne voulons pas envoyer des figurants aux Seychelles. « We mean business », comme dit l’Anglais. Nos minima, préparés par nos techniciens, aideront les athlètes à atteindre leurs objectifs. Nous voulons faire mieux que ce que nous avons fait à Madagascar.

? Quel était le but du premier rassemblement organisé à Bel-Ombre le 27 novembre ?

Le but de ce rassemblement, tout d’abord, c’était de donner l’occasion à nos athlètes de fraterniser et de prendre connaissance des informations liées à la préparation, aux compétitions majeures et aux minima établis par l’Association mauricienne d’athlétisme (AMA).

? Combien de rassemblements l’AMA a-t-elle prévu d’ici à l’échéance seychelloise ?

Nous avons prévu plusieurs rassemblements-regroupements par spécialité et des stages.

Le deuxième regroupement réunira les coureurs de fond et demi-fond les 3, 4 et 5 décembre à Pointe-Jérôme. Il sera suivi d’un stage d’entraînement pour les sprinteurs et lanceurs à Rodrigues de 1er au 10 décembre.

Il y aura aussi des stages en France. Les autres détails sont disponibles dans le calendrier 2011.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires