Ambositra à Madagascar: une marée humaine évite l’explosion d’une citerne

Avec le soutien de

Les camions citernes victimes d’accidents de la route sont souvent chargés.

Des milliers de litres de gasoil se sont déversés en pleine agglomération à Ambositra, samedi dernier 17 août. Bien que le danger ait été omniprésent, la police et la gendarmerie ont été impuissantes face à une masse humaine qui les a récupérés.

La moindre étincelle aurait provoqué une hécatombe. Samedi après-midi aux alentours de 16 heures, une masse humaine s’est ruée vers un camion citerne qui déversait des milliers de litres de gasoil, après une embardée. Muni de seaux, de timbales, de bouteilles et d’autres récipients, cette foule téméraire s’est mise à récupérer le carburant. Certains individus sont mêmes venus avec des fûts. Cet accident de la circulation est survenu dans l’agglomération d’Avaratsena Ambositra.

Très vite venues sur les lieux, la police et la gendarmerie sont restées pantoises devant ces riverains déchaînés. Selon les informations recueillies sur place, le camion citerne abordait un virage, lorsque le pire s’est produit. Il a terminé sa course dans un fossé sur le bas-côté, en voulant éviter une semi-remorque qui a surgi de la direction opposée, dévalant une forte descente.

Le constat révèle qu’un bloc de pierre a crevé la citerne lorsqu’elle s’est affalée sur son flanc droit. «Il y avait jusqu’à 50000 litres de carburant à l’intérieur. Seul le compartiment contenant 11 000 litres de gasoil a été transpercé», indique le commandant de brigade de la gendarmerie à Ambositra.

«Il était impossible de contenir la foule, mais il a fallu à tout prix dresser un périmètre de sécurité. Les conséquences auraient été dramatiques, si un imprudent ou un farceur avait commis l’irréparable en allumant un briquet ou une allumette», lâche-t-il.

À l’entendre, le gasoil s’est échappé de la citerne pendant cinq heures. Pendant tout ce temps, le danger guettait les individus qui formaient une masse autour. Il n’a été écarté qu’à des heures tardives de la nuit aux alentours de 21 heures, lorsque le camion qui a fait une sortie de route a été dégagé.

Les informations recueillies auprès de la police révèlent qu’il a quitté Toamasina pour acheminer sa cargaison à Fianarantsoa avant que cet accident ne se produise. Hier dimanche 18 août, le carburant restant dans les compartiments a été transvasé dans un autre camion citerne qui a pris le relais.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires