AMBOASARY-SUD: des gendarmes héliportés tuent cinquante dahalo

Avec le soutien de

La libellule tueuse a frappé à coups de mitrailleuse sur deux fronts à Tsivory Amboasary-Sud. Interceptés, environ 250 dahalo ont été arrosés de balles et plus d’une cinquantaine de morts sont signalés.
 

Guerre éclair à Amboasary-Sud. Une escouade de gendarmes héliportés et quelques dizaines d’éléments au sol ont frappé d’une main de fer à Soara­vimasy et Morarano Tsivory samedi et vendredi dernier. Près de 250 dahalo armés ont été arrosés de projectiles pendant ces deux coups de force, faisant plus d’une cinquantaine de morts dans les rangs des malfaiteurs selon un bilan provisoire.
 

D’après les premières communications des éléments qui ont fait parler la poudre depuis la «libellule de la mort», les voleurs de bétail qui ont constitué cette horde de bandits de grand-chemin sont tombés par dizaines sur le champ de bataille. Tombés nez-à-nez avec l’hélicoptère et ses armes de guerre embarquées, dont des fusils d’assaut, des mitrailleuses et des lance-roquettes, les comparses de ceux qui ont été abattus ont abandonné jusqu’à 500 têtes de bovidés pour échapper à une mort certaine.
 

Bénéficiant d’un support aérien, l’«infanterie» a été pour sa part orientée vers les lieux de l’affrontement puis mis sur les traces des fuyards.
 

Une vague d’actes de banditisme s’est abattue sur le nord d’Ambosary-Sud dans la partie Tsivory pendant plus d’une semaine, lorsque l’hélicoptère a été envoyé à Tana pour vérifications techniques.
 

Mercredi, environ soixante-dix voleurs de bœufs ont sévi dans le village Belenalena Tsivory où ils ont mis le feu à vingt-et-un foyers et dérobé 200 zébus, pour ensuite prendre en tenaille la localité de Miangaly et y arracher 150 têtes de bovidés.
 

Alertées, les forces de gendarmerie ont lâché sur leurs pistes un peloton d’une vingtaine d’hommes qui a dû battre en retraite pour éviter un baroud d’honneur lorsque les bandits ont triplé en nombre sur le front.
 

De source émanant du groupement de la gendarmerie à Androy, près de 200 individus brandissant des armes à feu ont en un éclair renforcé les rangs du régiment de dahalo.
 

Le lendemain, dans la matinée, aux alentours de 10 heures, des scènes de guerre ont secoué Soaravimasy lorsque les malfaiteurs ont été localisés par la libellule, envoyée pour passer au peigne fin la zone et verrouiller le terrain.
 

Frappée de tirs aériens, la horde de dahalo a, à ce moment, encaissé la plus importante perte en vie humaine. Dans la foulée, elle a renoncé à son butin.
 

Hier après-midi aux alentours, les mêmes «commandos» héliportés ont pris de court, à coups de mitrailleuse, la fuite d’une soixantaine de dahalo qui ont fait main basse sur un troupeau de 200 zébus.
 

Ces scènes de guerre ont éclaté à Morarano Tsivory. Les éléments au sol dépêchés sont attendus pour le bilan final.

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires