Alliance Bleu-Blanc-Rouge : 35 tickets au PTr, 18 au MSM et sept au PMSD

Avec le soutien de

Les dirigeants de la nouvelle alliance Parti Travailliste (PTR)-Mouvement Socialiste Militant (MSM)-Parti Mauricien Social Démocrate (PMSD) ont donné le coup d’envoi de la campagne électorale à l’Hôtel le Labourdonnais, ce mercredi 31 mars. Le jour du dépôt des candidatures a été fixé au 17 avril.

Les leaders de PTr, du MSM et du PMSD entourés de leurs collaborateurs étaient à l’Hôtel Le Labourdonnais, dans la soirée du mercredi 31 mars pour la présentation de l’Alliance Bleu-Blanc-Rouge.&nbsp&nbsp

A la table de présentation, le Premier ministre et leader du PTr, entouré du Vice Premier ministre et Deputy leader du PTr, Rashid Beebeejaun, du leader du PMSD Xavier-Luc Duval et de Pravind Jugnauth, leader du MSM.

Les collaborateurs&nbspsont derrière les dirigeants, dans le décor aux couleurs de la nouvelle alliance. On remarque Monique Bellepeau et Deva Virahsawmy, respectivement présidente et secrétaire général du PTr. Il y a&nbspaussi Maurice Allet, le président&nbsp du PMSD et son secrétaire général Rama Valayden. Pravind Jugnauth, lui,&nbspest &nbspaccompagné de son secrétaire général Nandho Bodha et du député Shawkatally Soodhun.

Tous les éléments sont là, en ordre de bataille, se préparant pour le jour de la joute électorale, le mercredi 5 mai. Le Premier ministre&nbsp rappelle que c’est une date symbolique pour le PMSD. En effet, Sir Gaëtan Duval, le leader historique des Bleus est décédé le&nbsp5 mai 1996.

Navin Ramgoolam annonce d''''abord&nbspque le Nomination Day, le jour du dépôt des candidatures, a été fixé au 17 avril. Puis, il donne les raisons qui l’ont motivé à&nbspinclure le MSM au sein de l’alliance qu’il dirige. «&nbsp Nous avons constitué la nouvelle alliance Bleu-Blanc-Rouge pour assurer la stabilité et le progrès du pays », dit-il.

Le leader du Parti Travailliste fait les éloges du MSM tant pour la performance de ce parti au gouvernement que pour son attitude dans l’opposition. « Personne ne peut nier l’apport du MSM au développement du pays quand il était au gouvernement. Ce parti a fait preuve de patriotisme quand il était dans l’opposition. Même avant la partielle au No.8, quand Nando Bodha était leader de l’opposition, il n’a pas fait de démagogie », déclare Navin Ramgoolam.

Le Premier ministre conclut son intervention en appelant les acteurs politiques à débattre des idées au lieu de s’adonner à une campagne de dénigrement. « Discutons plutôt des choses qui sont d’un intérêt pour les Mauriciens. On peut parler d’éducation, de santé, d’environnement et de pouvoir d’achat », suggère-t-il.&nbsp&nbsp&nbsp

Rashid Beebeejaun, Xavier-Luc Duval et Pravind Jugnauth ont aussi pris la parole. Les trois disent leur confiance dans une victoire écrasante aux élections du mercredi 5 mai. Rashid Beebeejaun et Xavier-Luc Duval ont dit leur joie de retrouver le MSM au sein de l’Alliance Sociale. «&nbsp La présence du MSM est une garantie de stabilité »&nbsp affirme le Deputy Prime Minister.

Pravind Jugnauth, pour sa part, parle de « rassemblement des camarades de bonne volonté et d’alliance conclue dans la sincérité avec un esprit patriotique.»&nbsp

A la fin de la présentation, Navin Ramgoolam refuse de répondre aux questions de la presse. A un journaliste qui insiste pour avoir une explication sur l’absence du ministre des Finances, jusqu’à récemment, très critiqué par Pravind Jugnauth, le Premier ministre laisse échapper, « c’est la présence des leaders qui compte ». Il donne rendez-vous à la presse, le samedi 3 avril, pour une autre conférence de presse tout en&nbsp promettant de répondre, alors, aux questions.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires