Allégations de trafic d’armes : le ministre du Travail porte plainte pour diffamation

Avec le soutien de

Shakeel Mohamed vient contester les accusations faites par Kathi Lynn Austin dans son rapport pour l’ONG Conflict Awarness Project. Selon ce document, deux proches du ministre seraient impliqués dans un trafic d’armes allégué. Il a logé une plainte en Cour suprême pour diffamation.

Shakeel Mohamed, ministre de Travail estime être diffamé dans le rapport de Kathi Lynn Austin publié par l’organisation non gouvernementale basée aux Etats-Unis, Conflict Awarness Project (CAP).

En effet, dans une déclaration à lexpress.mu, le ministre du Travail affirme qu’il ne comprend pas comment il a pu être cité dans ce rapport. « Mon frère a des contrats avec son client, qui l’autorise à le représenter comme CEO d’Island Air Systems, dans des cas bien précis et avec instructions. C’est un accord qui se fait entre les hommes de loi et leur client. Et la seule connexion entre nous, c’est qu’il est mon frère », explique Shakeel Mohamed.

Dans ce document du CAP le frère du ministre, Zakir Mohamed est soupçonné d’être impliqué dans un trafic d’armes, qui aurait pour toile de fond une connexion avec Sergey Denisenko et Andrei Kosolapov, deux Russes considérés comme étant les proches collaborateurs de Victor Bout, condamné à 25 ans de prison aux Etats-Unis en avril dernier. Le père de Shakeel Mohamed, Yousouf Mohamed est lui aussi soupçonné d’une collaboration avec les deux Russes. Il est l’avocat du dénommé Andrei Kosolapov.

Il en ressort qu’Island Air Systems, crée par le cabinet conseil Gibsons and Hills, et dont Zakir Mohamed assure les fonctions en tant que CEO à Maurice aurait été créé par les deux Russes afin d’utiliser Maurice pour la vente d’armes en contournant l’embargo des Nations Unies.

Ce rapport allègue aussi que le ministre du Travail aurait fait pression pour qu’Island Air Systems obtienne son Air Operator’s Certificate, qui lui permettrait d’effectuer des dessertes dans la région Océan Indien.

« Ceci est totalement faux et le rapport est lui-même fondé sur des suppositions. On parle de liberté d’expression mais elle vient avec la responsabilité. De plus, le rapport n’est commandité ni par les Nations Unis, ni par une autre quelconque autorité. Mais là, ce document porte atteinte à la réputation de Maurice », poursuit le ministre.

Shakeel Mohamed ajoute que d’autres actions légales seront encourues devant la justice britannique. Le ministre du Travail annonce aussi qu’il compte loger une plainte à la CID centrale. Il nous revient également que les deux autres proches du ministre s’engageront dans des procédures similaires.

&nbsp

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période de confinement, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x