Allégations de Nita Deerpalsing : le Remake 2000 prépare sa riposte

Avec le soutien de

Après la déclaration faite par la directrice de communication du Parti travailliste (Ptr), Nita Deerpalsing selon laquelle Cehl Meeah «a rencontré en treize occasions sir Anerood Jugnauth et Paul Bérenger», le Remake 2000 prépare sa riposte.

«On se concerte», lance Steve Obeegadoo, secrétaire général du Mouvement militant mauricien (MMM). Ces rencontres auraient eu lieu avant les «révélations sans fondement» du leader du Front solidarité mauricien (FSM) sur le transfert suspect d’une grosse somme d’argent lors de la Private Notice Question (PNQ) consacrée à l’affaire Gro Derek. Pour Steve Obeegadoo, il s’agit là d’«insanités». Et de dénoncer, dans la foulée, la «désinformation de la Mauritius Broadcasting Corporation suite à cette déclaration farfelue».

Cehl Meeah a, lui aussi, dans des entretiens accordés à des hebdomadaires, réfuté ces allégations. «Cela fait des mois que je n’ai pas rencontré le leader du MMM, plus précisément depuis la conclusion du Remake 2000. Après la PNQ, il m’a croisé dans le couloir et m’a dit que j’avais frappé un grand coup», affirme le leader du FSM.

Dans un autre entretien, il soutient que Patrick Assirvaden, le président du PTr, fait «fausse route» lorsqu’il l’accuse d’être «de connivence» avec le leader du Remake 2000. «Il n’est pas un adversaire de la communauté musulmane, mais un ennemi (…)», déclare-t-il.

Le leader du FSM a été la cible principale de la majorité gouvernementale samedi. Il a aussi été vivement critiqué, par Nita Deerpalsing, pour avoir déclaré que les femmes ne devraient pas s’engager en politique.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires