Alerte à la bombe: onze fausses alertes enregistrées depuis le début de cette année

Avec le soutien de

Ce chiffre constitue une hausse par rapport à celui de 2008. Les collèges d’Etat ont été les endroits les plus touchés par ces fausses alertes à la bombe.

Les alertes à la bombe paniquent la population et paralysent les activités de nombreuses entreprises. Et les collèges d’Etat sont les cibles privilégiées des plaisantins. En 2008, sept cas de fausse alerte à la bombe ont été enregistrés, la plupart dans des établissements scolaires.

Conséquence de ces actes dans les collèges: les cours ont du être interrompus pour que la Bomb Disposal Team passe au peigne fin ces établissements scolaires mais aucun engin explosif n’a été retrouvé jusqu’ici.

Des employés d’une banque ont également dû être évacués en urgence au début de 2009. L’hôtel du gouvernement n’a pas été non plus épargné par les plaisantins. Une fausse alerte avait provoqué la panique chez les fonctionnaires. Mais, les plaisantins ne se sont pas arrêtés là. La PSSA et la Cour de Mapou ont également été la cible de leurs farces.

La dernière victime en date, de ce genre de farces, est le marché de Port-Louis, le lundi 26 octobre.

Le plaisantin a été arrêté le même jour et a comparu en Cour, ce mardi 27 octobre, sous une accusation de fausse alerte à la bombe. Il risque une peine d’emprisonnement n’excédant pas 10 ans et une amende de Rs 100 000.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires