Albion : Un remorqueur pour tirer la baleine morte vers le large

Avec le soutien de

Les autorités mauriciennes ont finalement décidé de faire appel à un remorqueur de la Mauritius Ports Authority pour tirer la carcasse de la baleine en putréfaction vers le large. L’opération a duré jusqu’à tard hier soir et a repris à 6h30 ce matin.

Ce n’est pas faute d’avoir essayé. Malgré les gros moyens mis en œuvre dans la nuit du jeudi 17 novembre, dont la présence remarquée d’un remorqueur de la Mauritius Ports Authority (MPA), les gardes-côtes ne sont pas parvenus à tirer la carcasse de la baleine prisonnière des rochers à Albion.

L’opération avait débuté tôt dans la journée et le remorqueur n’est arrivé sur place que vers 21 heures. Cela après une décision d’un comité interministériel réuni pour décider du sort de la baleine morte qui dérive dans le lagon du village à l’Ouest de Maurice depuis le lundi 14 novembre.

Toutefois, en raison de l’obscurité et la présence de requins, l’opération a été stoppée à 22 heures. C’est donc vers les 6h30, ce vendredi 18 novembre qu’elle reprend.

L’objectif premier des autorités est de tirer la carcasse, emmaillotée dans des filets, à 10 miles nautiques du rivage. Surtout pour éviter la présence d’autres squales attirés par la chair en putréfaction, ce qui avait poussé les autorités à émettre une alerte aux requins, mardi.

Ce sont les pêcheurs qui ont donné l’alerte lundi, ayant repéré la carcasse à quelque deux kilomètres de la plage. Bien que la Mauritius Marine Conservation Society (MMCS) ainsi que le ministère de l’Agro-industrie et le Bureau du Premier ministre aient été avertis, aucune directive n’a été adressée à la National Coast Guard (NCG) bien qu’elle dispose d’une équipe dans cette localité.

La crainte était que le mammifère n’échoue sur la plage. Dans l’après-midi, il était déjà face au Club Med. Ce n’est que tard le lendemain que l’alerte aux requins a été donnée, les nageurs ont été invités à quitter le lagon et l’hôtel à suspendre ses activités nautiques.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires