Alan Ganoo: «Ramgoolam a peur»

Avec le soutien de

Les raisons invoquées par le Premier ministre pour ne pas organiser de meeting le 1er mai ne convainquent pas l’opposition. Les dirigeants de l’alliance MMM-MSM parlent de prétexte pour ne pas perdre la face.

Lors de la conférence de presse conjointe du MMM et du MSM, ce samedi 27 avril 2013, à l’hôtel Le Labourdonnais, à Port-Louis, Sir Anerood Jugnauth, s’est interrogé sur le «prétexte» de Navin Ramgoolam: «Il dit qu’il ne fera pas de meeting à cause du deuil des victimes ? Dans ce cas, pourquoi n’est-il allé à aucun des enterrements ?»

Alan Ganoo, leader de l’opposition, a rappelé que le Parti travailliste n’avait pas abandonné son meeting du 1er mai lors de précédentes catastrophes meurtrières. «Si le deuil était la vraie raison du renvoi, pourquoi ne pas l’avoir annoncé dès les premiers jours suivant le drame ?» demande Alan Ganoo. Pour l’opposition, la meilleure façon de respecter les victimes est de tout faire pour situer les responsabilités du drame.

«Ramgoolam a le culot de m’accuser et ensuite d’accuser la municipalité de Port-Louis, fulmine SAJ.

«La nouvelle équipe municipale était là depuis trois mois, les travaillistes étaient là pendant sept ans. Vous allez me faire croire que c’est en trois mois que 300 tonnes de déchets se sont accumulées à Port-Louis ? Nous nous n’avons pas peur de réclamer une commission d’enquête. Pourquoi lui, s’il est innocent, n’en veut-il pas ?»

Pour l’opposition, Navin Ramgoolam n’a pas organisé de meeting parce qu’il a «peur». Selon SAJ, Ramgoolam a réalisé qu’il ne peut pas attirer assez de personnes pour mercredi et que la bataille des foules sera nettement à l’avantage du «remake».

«Le NSS, sa police secrète, lui a récemment soumis un rapport lui disant que son meeting prévu à Vacoas sera un fiasco total, c’est pourquoi il l’a annulé au dernier moment», a déclaré Alan Ganoo.

SAJ a appelé la population à prendre ses responsabilités afin de donner l’impulsion à un changement de régime. Cela passe, selon lui, par la présence, à Port-Louis, d’une foule record, seul moyen «d’envoyer un signal aux travaillistes».

Alan Ganoo a lui ajouté que le meeting de mercredi sera aussi un «meeting de remerciement». «Nous dirons merci à Dieu pour avoir préservé la santé de notre camarade Paul mais aussi merci à ce dernier pour son combat pour le pays».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires