Alan Ganoo : «Pourquoi pas un Fact Finding Committee comme en 2008»

Avec le soutien de

Le leader p.i du Mouvement militant mauricien remet sur le tapis la question d’une commission d’enquête sur les inondations meurtrières du 30 mars et rappelle celle de 2008.

«Le gouvernement avait nommé un Fact Finding Committee présidé par le juge Domah sur les inondations de 2008 qui avait fait quatre victimes. Mais pourquoi ne pas faire pareil aujourd’hui, alors qu’il y a onze morts? », se demande Alan Ganoo.

Le leader p.i. de l’opposition continue à répéter sa demande pour une commission d’enquête sur les inondations en vue de situer les responsabilités dans la mort des onze personnes qui ont trouvé le samedi 30 mars. Alan Ganoo estime que la pression continue à monter «sur Ramgoolam et Bachoo».

Et d’ajouter qu’«il est clair que depuis le 30 mars dernier, l’opinion publique est remontée contre l’inaction, l’inertie des services publics.

Pour le leader des mauves, le gouvernement est acculé. «Et les seuls défenseurs de Bachoo demeurent les socioculturels. Les mauriciens ne sont pas dupes», affirme-t-il.

Alan déplore également l’attitude du gouvernement qui, selon lui, cherche un bouc émissaire, en l’occurrence la mairie de Port-Louis.

«C’est une attitude lâche, puérile et ridicule de la part du Parti travailliste», s’insurge-t-il.

«Nous déplorons aussi la manipulation du ministère de l’environnement qui a envoyé un notice un mois après que le remake ait pris contrôle de la municipalité de Port-Louis. C’est ridicule de venir dire que 300 tonnes de déchets ont été retirées depuis que le MMM dirige la mairie de la capitale car c’était le PTr qui était au pouvoir depuis 7 ans», fait valoir Alan Ganoo.

Par ailleurs, le leader du MMM a confirmé que Paul Bérenger sera de retour avant la fin de la semaine prochaine.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires