Air Mauritius : Kamal Taposeea quitte la présidence du conseil d’administration

Avec le soutien de

Le président du conseil d’administration d’Air Mauritius, Kamal Taposeea, a décidé de ne pas solliciter un nouveau mandat. Ce banquier estime qu’il a rempli son contrat après l’épisode du hedging par la compagnie d’aviation.

Les actionnaires d’Air Mauritius procéderont à un important changement au sein de cette société lors de la prochaine assemblée générale annuelle prévue pour le jeudi 26 juillet 2012 au Centre de conférences de Grand-Baie.

En effet, ils auront à choisir un nouveau président pour la compagnie nationale d’aviation. Le titulaire actuel, Kamal Taposeea, a décidé pour des raisons professionnelles de ne pas briguer un nouveau mandat.

Banquier très respecté tant à Maurice qu’à l’étranger, Kamal Taposeea a pris la barre d’Air Mauritius après un hedging du prix du carburant, c’est-à-dire une opération de couverture de risques de variation liés au prix de ce produit. Cette opération s’est révélée un véritable cauchemar dans le cadre de l’exercice budgétaire 2008/2009. Elle a coûté des millions de roupies à Air Mauritius. Le président de l’époque, l’avocat Sanjay Bhuckory, n’est pas resté à son poste après cet accident de parcours.

Dans les milieux proches de l’intéressé, on souligne que Kamal Taposeea a de nombreuses autres responsabilités ailleurs. Parmi celles-ci, sa récente nomination au sein du Monetary Policy Committee de la Banque centrale.

La principale responsabilité de cette instance est de conseiller cette institution sur l’opportunité à revoir à la baisse, à augmenter ou à maintenir à son niveau le taux directeur, c’est-à-dire le taux auquel la Banque centrale prête de l’argent aux banques commerciales. On souligne également que Kamal Taposeea estime qu’il a rempli sa mission au sein d’Air Mauritius.

La décision de Kamal Taposeea de laisser vacant le poste de président d’Air Mauritius laisse grande ouverte la porte à de nouveaux prétendants. Parmi, le nom de Kishore Beegoo est évoqué.

L’assemblée du 26 juillet verra également l’élection d’Andries Viljoen, Chief Executive Officer par interim, et Rohit Nandan, président et Managing Director d’Air India.

Louis Rivalland remplacera Tim Taylor qui jusqu’ici représentait les intérêts du groupe Rogers au sein de cette instance.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires