Aimée demande aux collectivités locales de revoir le Trade Fee

Avec le soutien de

Hervé Aimée a animé une conférence de presse ce mardi 28 janvier. Il a demandé aux collectivités de proposer de nouveaux règlements par rapport au Trade Fee.

Une lettre sera envoyée aux collectivités locales pour leur demander de revoir le Trade Fee. C’est ce qu’a indiqué le ministre des Administrations régionales ce mardi 28 janvier alors que la polémique enfle concernant l’augmentation de cette taxe. «Cette décision n’appartient pas à mon ministère mais aux collectivités locales», a insisté Hervé Aimée.

«Le ministère n’a aucun pouvoir légal en la matière, mais il a le devoir moral de demander aux collectivités locales de proposer de nouveaux règlements pour le Trade Fee.» C’est ce qu’a indiqué Hervé Aimée cet après-midi, mardi 28 janvier, alors que la polémique enfle concernant le Trade Fee. Une lettre sera envoyée aux autorités concernées pour leur demander de revoir cette taxe, précise le ministre des Administrations régionales.

Un comité ministériel, présidé par Hervé Aimée et comprenant les ministres Bunwaree, Faugoo, Mohamed et Seetaram, s’est réuni un peu plus tôt à ce sujet. «Le ministère ne peut imposer aucun frais. Ce sont les collectivités locales qui ont le pouvoir de venir avec des règlements à ce sujet», a insisté Hervé Aimée. Il ajoute : «Il n’est pas vrai de dire que la décision vient de mon ministère. Les maires qui estiment que leurs droits ont été lésés peuvent aller en Cour.»

Par ailleurs, il demande aux commerçants de payer le Trade Fee. Ces derniers peuvent payer la moitié d’ici le 31 janvier et l’autre moitié en juillet selon la loi.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires