Ahly et Pipeline assurent leur première place

Avec le soutien de
Le dernier acte de la phase de poule n?a pas chamboulé les données en tête de chaque groupe. En effet, Ahly Club et Kenya Pipeline ont assuré leur première place dans leur poule. Les Égyptiennes et les Kenyanes ont enregistré leur troisième succès d?affilée dans cette compétition au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas hier après-midi. Elles finissent donc ce premier tour avec le plein de points. 3-0, c?est le tarif des championnes en exercice jusqu?à présent. Après avoir pris la mesure de l?AES Sonel et de Vallijee Citizens, le Kenya Pipelines a balayé Mafolofolo, qui a chuté en trois sets sur le score de 25-14. ?Cela a été plus facile que prévu. On s?attendait un peu à avoir un duel facile face à cette équipe du Botswana. D?ailleurs, c?est pour cette raison que j?ai fait tourner mon effectif pour permettre aux titulaires de souffler un peu dans la perspective de la demi-finale et par extension de la finale. L?objectif du premier tour est atteint?, explique David Lung?aho, l?entraîneur de Pipeline. Supérieur tant au niveau physique que technique, le Kenya Pipeline n?a fait qu?une bouchée de son vis-à-vis. Pour preuve, les championnes d?Afrique ont bouclé cette rencontre en moins d?une heure. Avec Makuto comme fer de lance, Pipeline a remporté les trois sets sans avoir eu à forcer son talent. En revanche, ça a été un peu plus difficile pour Ahly Club contre Daring Club Motema Pembe en s?imposant en quatre sets (21-25, 25-16, 25-17 et 25-16). En effet, les Congolaises ont mené la vie dure aux Égyptiennes, surtout en remportant le premier set. Les filles du pays des Pharaons se sont ressaisies par la suite pour remporter le match, mais le DCM Pembe a opposé une farouche résistance avec toute la puissance de Kilonda et Bofeyi en attaque. ?La victoire nous était certaine avec cette rencontre et j?ai lancé deux jeunes pour mettre au repos mes titulaires. Une fois qu?on a concédé le premier set, on a eu à rectifier le tir avec l?entrée de trois joue Pipeuses cadres et ça a été plus simple pour remporter le match. N?empêche, on a eu affaire à une vaillante équipe venant du Congo qui n?a jamais abdiqué?, fait ressortir le coach d?Ahly Club, Raouf Abdel El Kader. À présent, ces deux formations pensent à leurs demi-finales. Ahly sera opposé à l?AES Sonel et la prudence sera de mise. ?Ce sera un match compliqué, mais on les a toujours battues par le passé?, observe le coach égyptien. L?autre demi-finale sera 100 % kenyane. Le mentor de Pipelines reste également sur ses gardes. ?Ce sera un derby qui s?annonce équilibré, même si on les a battues cette année en championnat?, analyse David Lung?aho. Ça promet !
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires