Ahly Club comme prévuCommercial Bank la surprise

Avec le soutien de
On a eu droit à un derby de toute beauté hier soir au gymnase de Vacoas entre le Kenya Pipeline (KPC) et le Kenya Commercial Bank (KCB). Battu en début de saison 3-1 dans le championnat, le KCB de Paul Bitok devait remonter une longue pente pour venir à bout des tenantes du titre. Après avoir laissé filer entre ses doigts le set initial 25-23 et sombré lourdement dans le deuxième, le KCB se présenta sous un tout nouveau visage, très agressif au contre, à l?aise en réception et efficace en attaque. Le vert et bleu surprit d?entrée son adversaire 8-5 puis 13-8, 15-10 et 22-15. Le tour était fait. Le KCB, euphorique et à qui tout réussissait, décrocha la troisième manche 25-16. Une lueur d?espoir pour cette équipe qui subit depuis quelques années la loi du Pipeline à domicile et en compétition continentale. La Japonaise Kozue Oba, pas très convaincante durant les préliminaires, se révéla. La libéro, très présente, apporta une grande réussite à son équipe. Même la très puissante Makuto du KPC vit ses attaques remontées. Le KCB décrocha le quatrième set pour pousser le KPC au tie break. Cet ultime set se joua à 10-8 en faveur du KCB. Pris dans l?engrenage de la faute, le Kenya Pipeline concéda quatre points de suite 14-8 avant de réagir timidement. Mais le dernier mot revint au 3e de l?édition 2005, 15-9. « On a raté de peu le premier set. Mais on a su corriger nos erreurs, surtout en réception. C?est une grande victoire pour nous. À présent, je vais me concentrer sur les vidéo d?Ahly Club. Et demain, ce sera un tout autre match que les préliminaires », a avoué Paul Bitok. Les championnes d?Égypte n?ont pas eu à forcer leur talent face à Mafolofolo qui s?est vu propulsé pour la demi-finale après la disqualification de l?AES Sonel (NdlR : voir l?édition de l?express du 21 avril). Raouf Abdel El Kader en a profité pour faire tourner son effectif comme à l?entraînement. En trois petits sets, Ahly Club s?est d?ailleurs qualifié (25-16, 25-11, 25-14). « C?était un match à sens unique. Tant mieux on ne s?est pas usé. L?année dernière on a perdu en finale sans Tahani Toson. Je pense qu?on a tous les arguments pour la gagner cette fois », a déclaré le coach. Rendez-vous à 15 h 30 à Vacoas donc pour cette affiche qui fait saliver. Le KPC et Mafolofolo en découdront pour la 3e et 4e places à 13 h 30.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires