Agression post reportage M6 : Le père de «Pablo Escobar» accuse Jimmy Colosso

Avec le soutien de

Louis Jimmy Marthe, dit Jimmy Colosso, un chef de gang doublé d’un trafiquant de Subutex, a été dénoncé par le père de Franco Edouard à la police vers 00h45 ce mercredi 25 janvier. Un mandat d’arrêt a été lancé contre lui.&nbsp

C’est le présumé trafiquant de drogue Louis Jimmy Marthe, aussi dit Jimmy Colosso,qui a agressé Franco Edouard, le désormais célèbre « Pablo Escobar », dans la nuit du lundi 23 janvier. Ce soudeur a été violemment agressé par ce chef de gang après qu’il se soit vanté de contrôler le trafic de stupéfiants dans l’émission « Enquête Exclusive » sur la chaîne française M6, diffusée un peu plus tôt dans la soirée.

Le père du prétendu&nbsp« Pablo Escobar », Jean Michel Edouard, a finalement décidé de dénoncer Jimmy Colosso dans une déposition au poste de police de Baie-du-Tombeau aux environs de 00h45 ce mercredi. La mère de la victime avait déjà soufflé le nom à lexpress.mu la veille, indiquant que toute la famille avait peur de donner son nom aux autorités, par crainte de représailles.

Connu pour être à la tête d’un groupe de bouncers appelé « Demolition », Jimmy Colosso, 33 ans, a déjà été sous les feux de l’actualité pour différentes raisons. Il s’est fait remarquer pour une échauffourée avortée en plein centre de Plaine-Verte suite une bagarre à propos d’une place de motocyclette au Jardin de la Compagnie il y a environ trois ans.

Connu des services de police, ce bouncer roule pour un parti proche du pouvoir. Il avait été appréhendé en septembre 2008 par la brigade antidrogue avec vingt-cinq plaquettes de Subutex dont la valeur marchande frise les Rs 250 000. L’équipe de l’inspecteur Kailash Dussoye l’a coincé dans les environs du Super Cash, à Riche-Terre, au moment où il allait procéder à une livraison.

Pour cette affaire, Jimmy Colosso s’en est tiré avec deux ans de prison assortis d’une amende de Rs 10 000 en cour intermédiaire en avril 2009. Défendu par l’avocat Alvin Juwaheer, il avait également fait l’objet d’une surveillance particulière de la part de la police, deux témoins du procès ayant fait l’objet de menace et ayant été agressés lors de leur comparution en cour.

Ainsi en février 2009, la police a dû mobiliser les grands moyens pour la protection de ces témoins. Les hommes de main de Jimmy Colosso ayant tenté de les intimider. Le videur avait prétendu que l’un d’eux était en sa compagnie. Ce qui lui avait valu une amende pour fausse déclaration à la police. Ses hommes étaient d’ailleurs dans l’enceinte de l’hôpital Dr A.G Jeetoo, à Port-Louis, ce mardi 24 janvier pour voir qui venaient au chevet de « Pablo Escobar ». L’état de santé de ce dernier est jugé très critique.

Un mandat d’arrêt a été lancé contre Jimmy Colosso dont l’arrestation serait imminente.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires