Agaléga : Des habitants se disent délaissés par l’Etat

Avec le soutien de

Les Amis d’Agaléga, une association soutenant les agaléens attire l’attention sur la détérioration des conditions de vie dans l’île.

L’association « Les Amis d’Agaléga » fustige la passivité du gouvernement, face aux conditions de vie des Agaléens. Ils évoquent, les nombreux soucis auxquels sont confrontés les 300 habitants de l’île

Des membres de l’association, à Maurice depuis six mois, affirment qu’ils manifesteront leur mécontentement, si les autorités concernées n’agissent pas. « Il est clair que nous descendrons dans la rue, car toutes nos précédentes requêtes sont restées lettres mortes », soutient Franco Poullay, membre de l’association « Les Amis d’Agaléga ». Il indique également avoir sollicité l’aide des députés de la circonscription No. 3 (Port-Louis Est – Port-Louis Maritime) dont fait partie Aagaléga, mais « cela s’avère être d’autant plus inefficace », dit-il.

L’association réclame que les Agaléens puissent bénéficier des mêmes facilités que les Mauriciens, qu’il s’agisse de la santé ou de l’éducation, entre autres. « Ces facilités laissent à désirer chez nous. Malgré nos requêtes, rien n’a changé », avance Franco Poullay.

Les membres de cette association réclament que les deux dispensaires, installés dans l’île, puissent fournir de meilleurs services. « La majorité des personnes malades doivent se rendre à Maurice pour recevoir des soins », avance le porte-parole de l’association.

Autre point soulevé, est la difficulté pour certains Agaléens, qui viennent à Maurice de rentrer dans leur&nbsp île. « Selon les dires des autorités, il n’y a plus de place et ni de travail », indique Franco Poullay.

Kelvina Jean-François est une adolescente, née à Maurice. Elle explique que sa mère a accouché à Maurice et que depuis, elle n’est plus jamais retournée chez eux. Coupée du monde, Agaléga n’est visitée que trois fois par an, par un navire cargo, selon Franco Poullay.

Le dimanche 6 février, les membres de l’association « Les Amis d’Agaléga », se rencontreront à nouveau pour évoquer l’éventualité d’une manifestation à Port-Louis.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires