Affaire Varma : une «réconciliation» à millions

Avec le soutien de

Mario Jeannot allègue avoir rencontré l’«Attorney General» à plusieurs reprises et que ce dernier lui aurait proposé de l’argent pour que son fils Florent enlève la plainte qu’il a déposée contre lui. Des allégations que réfute Yatin Varma.

Accordà l’amiable ou entrave à une enquête policière ? Depuis hier lundi 17 juin, les Mauriciens ont appris avec stupéfaction que des négociations auraient été entamées entre l’Attorney General et la famille de Florent Jeannot. Cet étudiant affirme que Yatin Varma l’aurait malmené à l’issue d’un accident àQuatre-Bornes, le 4 mai dernier.

Tout a démarré deux semaines après l’accident. Mario Jeannot, le père de l’étudiant, explique à l’express qu’il aurait rencontré Maurice Allet le 20 mai. Ce dernier l’aurait invité à demander à son fils de retirer sa plainte. Le chiffre de Rs 1,7 million, en partie en devises, aurait été évoqué lors d’une rencontre le 22 mai au siège de l’écurie Allet, au Champ de Mars, ainsi que les 4 et 5 juin à Rose-Hill et Quatre-Bornes.

Yatin Varma leur aurait déclaré qu’il voulait en finir avec cette affaire. Les négociations auraient repris, avec la proposition de mettre un terme aux poursuites contre Rs 500 000. Montant que Yatin Varma aurait écrit sur une feuille de papier.

Le Parliamentary Private Secretary (PPS) Reza Issack de son côté confirme avoir accompagné Yatin Varma «je voulais que ces deux familles aient la tranquillité d’esprit», soutient le député. Il affirmecependant qu’il n’a jamais été question de négociation en espèces afin que les familles trouvent un accord. Il déclare avoir rencontré les Jeannot une première fois et a décidé d’y emmenerYatin Varma à leur demande.

L’Attorney General, Yatin Varma de son côté, nie l’arrangement financier. Dans sa déclaration à l’express et sur les ondes, il affirme que la famille Jeannot lui réclamait de l’argent, soit près de Rs 2 millions. Cela aurait été utilisé pour les études de Florent en Australie.

Le Commissaire de Police a, dans un communiqué, annoncé une enquête sur toute cette affaire qui éclabousse deux membres de l’assemblée nationale et un président d’un corps paraétatique.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires