Affaire Vanessa Lagesse: Bernard Maigrot passera sa quatrième nuit sous les verrous

Avec le soutien de

Bernard Maigrot, le suspect No.1 dans le meurtre de Vanessa Lagesse, est maintenu en détention policière, à l’issue de sa comparution en cour de Mapou ce jeudi 26 mai. Les débats sur sa remise en liberté conditionnelle reprendront demain, vendredi 27 mai.

Bernard Maigrot reste sous les verrous. Ce jeudi 26 mai en cour de Mapou, la police a formellement objecté à la motion logée par les avocats de la défense, réclamant la liberté conditionnelle de l’accusé. Bernard Maigrot avait été arrêté de nouveau le lundi 23 mai et provisoirement inculpé pour le meurtre de la styliste, Vanessa Lagesse. La police ayant confirmé la présence de l’homme d’affaires dans le bungalow de sa maîtresse, à Grand-Baie, le jour du meurtre, soit le 6 mars 2001. Cela grâce aux échantillons d’ADN retrouvés sur le drap à côté du cadavre de la victime.

Ce jeudi matin, c’est sous une forte escorte policière que Bernard Maigrot est arrivé en cour de Mapou. Le&nbsp tribunal a donné son verdict après des débats qui auront duré plus de six heures.

Lors de l’audience, la police a tenté de convaincre à la magistrate Bonomally que l’accusé risque de prendre la fuite s’il&nbsp retrouvait&nbsp la liberté conditionnelle. Les&nbsp avocats de Bernard Maigrot, en l’occurrence Mes Ivan Collendavelloo et Yves Hein, ont aussitôt répliqué en donnant l’assurance que dans l’éventualité d’une&nbsp libération conditionnelle,&nbsp le bateau de plaisance de l’accusé sera mis sous scellé. Appelé à la barre, le chef-inspecteur Joseph du CCID a également maintenu que l’accusé risquerait&nbsp d’influencer le déroulement de l’enquête s’il retrouvait la liberté.

Au final, Bernard Maigrot a été reconduit au Centre de détention de Moka à l’issue de sa comparution. Il devra passer sa quatrième nuit derrière les barreaux. La séance de ce jeudi 26 mai a été ajournée et l’accusé devra de nouveau se présenter au tribunal de Mapou demain, vendredi 27 mai.

Pour rappel: le suspect No.1 dans le meurtre de Vanessa Lagesse avait été convoqué dans les locaux du&nbsp Central CID dans la matinée du lundi 23 mai. Cela suite aux nouveaux éléments que possèdent les enquêteurs, c''''est-à-dire les résultats des tests ADN dont les échantillons ont été envoyés en France l’an dernier. Toutefois, selon Me Gavin Glover, son client s’est abstenu de répondre aux questions des enquêteurs, ces derniers n’ayant pas donné plus de précisions au sujet des éléments à charges retenus contre l’homme d’affaires. Ce qui, selon Gavin Glover, n’est pas conforme à la Constitution.


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires