Affaire Nandanee: les journalistes de Top FM quittent les Casernes quatre heures après

Avec le soutien de

Les trois journalistes de Top FM, Jimmy Jean-Louis, Bam Fareedun et Andy Algoo ont été autorisés à rentrer après plus de quatre heures d’interrogatoire dans les locaux du Central CID, aux Casernes centrales. La ministre Bappoo avait porté plainte contre la station pour avoir relayé les propos «gouvernement pédophile» de Pravind Jugnauth.

Lors de l’interrogatoire, les enquêteurs ont voulu connaître les motifs de Top FM derrière la diffusion de la bande sonore dans laquelle Pravind Jugnauth, leader du Mouvement socialiste mauricien (MSM), a qualifié le gouvernement de «pédophile». Les journalistes de la radio privée ont répondu qu’il n’y avait aucune raison particulière et qu’ils faisaient simplement le point sur la conférence de presse du MSM.

L’affaire a pris de nouvelles proportions quand la ministre Sheila Bappoo a déposé&nbsp une plainte contre le leader du MSM au Central CID. Elle accuse le parlementaire d’avoir voulu salir l’image de l’alliance au gouvernement lors d’une déclaration dans une conférence de presse, le vendredi 21 décembre dernier. La station avait diffusé cette bande sonore.

Le député de l’opposition a commenté l’affaire Nandanee avant de déborder sur l’affaire de pédophilie alléguée au Mauritius Institute of Training and Development (MITD), vendredi dernier lors de son point de presse. Il avait alors qualifié l’alliance Parti travailliste-Parti mauricien socialiste démocrate (Ptr-PMSD) de «gouvernement pédophile».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires