Affaire MedPoint : SAJ révèle avoir récemment renoué avec le Dr Krishan Malhotra

Avec le soutien de

Sir Anerood Jugnauth dit avoir rompu tout contact avec son gendre, le Dr Krishan Malhotra,&nbsppeu après l’agression de ce dernier à l’acide.&nbspLes relations n’ont été rétablies qu’après le début des négociations pour la vente de la clinique MedPoint à l’Etat.

Sir Anerood Jugnauth affirme qu’il n’a jamais été partie prenante dans la transaction entourant la vente de la clinique MedPoint à l’Etat. Il n’a été au courant de la transaction que sur le tard. C’est ce qu’il a révélé ce samedi 28 avril à l’issue de la conférence de presse de l’alliance Mouvement socialiste militant/Mouvement militant mauricien (MSM/MMM) aux côtés de Paul Bérenger, à l’hôtel Hennessy, à Ebène.

Répondant à une question de lexpress.mu quant à la nature de ses relations avec l’actionnaire majoritaire de la clinique, le Dr Krishan Malhotra, il a indiqué qu’il est de notoriété publique que celui-ci est l’époux de sa fille, Shalini. Mais, ajoute l’ex-Président de la République, il s’est brouillé avec le médecin suite à l’agression à l’acide dont il avait été victime dans l’enceinte de la clinique le 12 mars 1998.

« Il m’a fait des reproches parce que, selon lui, je ne suis pas intervenu dans le cadre de l’enquête. Dans la colère, je lui ai fait comprendre qu’ici, ce n’est pas l’Inde. Noune casse bane. Il m’a demandé de ne plus venir chez lui », fait ressortir Sir Anerood. « Ce n’est qu’après qu’il ait commencé à négocier la vente de la clinique MedPoint qu’il a repris contact avec nous. Lorsqu’il venait à Maurice, il partait habiter chez un Indien. Celui-ci étant parti s’installer en Amérique du Nord, Krishan Malhotra n’avait personne chez qui aller. Il est venu frapper à ma porte, mo pane rejette li », ajoute-t-il.

C’est ainsi, déclare Sir Anerood, que son gendre lui a raconté « éne tas zafer » sur la transaction autour de la clinique MedPoint. « C’est coumsa ki mone au courant », assure-t-il. Il explique que le procès en diffammation que lui intente l’ancien ministre de la Santé Rajesh Jeetah, lui réclamant Rs 150 millions l’empêche de faire d’autres&nbsp commentaires sur le sujet.

Interrogé par Radio Plus quant à savoir si le Dr Malhotra va témoigner en sa faveur ou de celui de la majorité gouvernementale en ce qui a trait à la vente de la clinique, l’ex-Président fait ressortir que le choix appartient à ce dernier. « Line vane so zistwar ek gouvernement, kapav li pou fer plaisir Premye minis. Li pu saye sauve so zafer. Si mo va bizin li comme témoin, mo va invite li », lâche le leader de l’alliance MSM/MMM.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires