Affaire MedPoint : Pravind Jugnauth rencontre Maya Hanoomanjee mais ne tranche pas

Avec le soutien de

Rentré au pays « d’urgence » le lundi 25 juillet, le leader du Mouvement socialiste militant (MSM) a rencontré ses plus proches collaborateurs et la ministre de la Santé. Toutefois, il affirme que « c’est le statu quo, pour le moment ». Paul Bérenger, lui, dit son appréciation de la décision de Pravind Jugnauth d’écourter sa mission à l’étranger.

De retour à Maurice, le lundi 25 juillet, après avoir écourté sa mission à Genève, le vice-Premier ministre et ministre des Finances, Pravind Jugnauth, n’est pas pressé de se prononcer sur la décision de Maya Hanoomanjee de ne pas démissionner de ses fonctions ministérielles. Elle est toujours à son poste malgré son inculpation pour abus de pouvoir. La ministre bénéficie, en ce moment, d’une liberté sous caution.

La ministre de la Santé, membre du MSM, le parti de Pravind Jugnauth, a été arrêtée par la Commission anti-corruption (ICAC) le vendredi 22 juillet. Elle a été inculpée pour abus de pouvoir dans l’affaire MedPoint, une clinique privée, appartenant au beau-frère de ministre des Finances, rachetée par l’Etat au coût de Rs 144,7 millions.

Pravind Jugnauth admet que la situation est « grave et très sérieuse ». Mais il refuse de se précipiter pour prendre une décision. Le leader du MSM ne prévoit aucun changement majeur, du moins pas dans l’immédiat. Même s’il y a, en ce moment, une forte pression pour une démission de la ministre de la Santé, celle-ci continue à faire de la résistance.

Dans la soirée du lundi 25 juillet, le leader du MSM a confié qu’il n’avait pris aucune décision à ce stade, mais qu’il avait déjà rencontré Maya Hanoomanjee. La situation devrait se décanter dans les jours à venir.

Pravind Jugnauth s’abstient de donner son opinion sur la nécessité ou non pour un ministre arrêté, inculpé et libéré sous caution, de se retirer, temporairement, de ses fonctions.

Il confirme, cependant, avoir enchaîné les réunions et les échanges d’informations avec les principaux dirigeants de son parti. « J’ai effectivement eu des consultations avec mes proches collaborateurs au cours de la matinée. Nous avons fait un tour d’horizon de l’actualité politique comme je le fais à chaque fois que je rentre de voyage. Vu que j’étais à l’étranger, je ne peux prétendre tout savoir de ce qui s’est passé durant mon absence », a-t-il expliqué dans une déclaration à lexpress.mu.

S’il demande du temps pour régler le problème, il rappelle en même temps qu’il est rentré « d’urgence », laissant comprendre par la même occasion que la situation devrait évoluer assez rapidement.

Du côté du Mouvement militant mauricien (MMM), on montre de très bonnes dispositions à l’égard du leader du MSM. Le retour de Pravind Jugnauth est très apprécié. Le leader des mauves a tenu à saluer devant ses principaux lieutenants, la décision de Pravind Jugnauth de retourner au pays en ce moment de crise. Lors de la réunion du Bureau politique de son parti le lundi 25 juillet, Paul Bérenger a souligné que le ministre des Finances a su projeter « l’image d’un homme responsable ». Contrairement à Navin Ramgoolam, a-t-il fait ressortir.

Paul Bérenger a, une nouvelle fois, soutenu que le chef du gouvernement n’aurait aucun respect pour les fonctions de Premier ministre.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires