Affaire MedPoint : Paul Bérenger entendu par les enquêteurs de l’Icac à son domicile

Avec le soutien de

Les enquêteurs de l’Independent Commission Against Corruption (Icac) s’activent pour boucler le dossier MedPoint. Hier, vendredi 22 juillet, ils ont interrogé, à sa résidence, le leader de l’opposition. Ce dernier avait déclaré détenir des informations relatives à la vente de la clinique MedPoint à l’Etat.

Le leader de l’opposition a été entendu par les enquêteurs de l’Independent Commission Against Corruption (Icac) dans la journée du vendredi 22 juillet. Les limiers de la Commission anti-corruption se sont rendus au domicile de Paul Bérenger pour l’interroger relativement au dossier MedPoint. Ce dernier a consigné sa déposition en présence de son avocat Me Ivan Collendaveloo SC.

Cet interrogatoire du leader du Mouvement Militant Mauricien (MMM) fait suite à une de ses&nbsp déclarations, il y a trois semaines. En effet, le samedi 9 juillet dernier, lors d’une conférence de presse, Paul Bérenger avait affirmé qu’il détenait des informations&nbsp indiquant que c’était le Premier ministre qui avait téléphoné au Chief Government Valuer pour ordonner une deuxième évaluation de la clinique MedPoint.

Cet établissement hospitalier appartenant au Dr Kreshan Mahlotra, le beau-frère du ministre des Finances, a été racheté par l’Etat au coût de Rs 144, 7 millions. Le leader&nbsp du MMM avait déclaré qu’il avait reçu ses informations de sources ministérielles disant que Navin Ramgoolam avait téléphoné au chef évaluateur de l’Etat après une rencontre avec le Dr Mahlotra. Ce dernier a aussi démenti cette allégation, par la voix de son avocat Me Sunil Bheeroo.

La déclaration de Paul Bérenger avait déclenché une réaction immédiate du Premier ministre. Dans l’heure qui avait suivi la conférence de presse du leader de l’opposition, Navin Ramgoolam avait convoqué les journalistes pour démentir avec force les allégations de Bérenger. Par la suite, le chef du gouvernement, a consigné une déposition à la police. Il y accuse&nbsp le leader de l’opposition de propagation de fausses nouvelles. Paul Bérenger qui s’était dit prêt à fournir des informations à l’Icac avait, à la suite de l’accusation du Premier ministre, décidé sur conseils de ses avocats, de ne plus parler de l’Affaire MedPoint.

De son côté, la police poursuit son enquête, après la plainte du Premier ministre. Dans le courant de la semaine prochaine des journalistes qui avaient assuré la couverture de la conférence de presse de Bérenger, le samedi 9 juillet pourraient être interrogés. Me Sunil Bheeroo, qui se trouve à Londres, a indiqué que son client le Dr Kreshan Mahlotra viendrait à Maurice pour se mettre à la disposition des enquêteurs.

Le leader de l’Opposition sera, sans doute, lui aussi entendu. Il&nbsp va sûrement, lors de son point de presse, de ce samedi 23 juillet, commenter les derniers développements dans l’affaire MedPoint, dont l’arrestation et l’inculpation de la ministre de la Santé.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires