Affaire Medpoint : Bérenger commente la lettre de Maya Hanoomanjee à Pravind Jugnauth

Avec le soutien de

La lettre de Maya Hanoomanjee au ministre des Finances, en date du 9 juillet 2010, a été au centre de l''''intervention du leader de l''opposition, ce samedi 26 mars. C’est&nbspdans ce courrier que la ministre de la Santé avait demandé à son leader de prévoir des dotations budgétaires de Rs 150 millions pour le projet d’un hôpital gériatrique.

Lors de sa conférence de presse hebdomadaire, à l’hôtel, The Link, à Ebène, Le leader de l’opposition est longuement revenu sur, ce qu’il appelle, « le scandale du siècle ».

Il s’est interrogé sur le fait que la ministre de la Santé ait pu prévoir le montant des dotations avant réception du rapport de l’instance qui évalue les offres des soumissionnaires.&nbsp « Visiblement Maya Hanoomanjee possède une boule de cristal. Comment a-t-elle pu effectuer une telle demande le 9 juillet dernier, soit bien avant que le Bid Evaluation Commitee ne soumette son rapport? », se demande Paul Bérenger. Il estime également que Navin Ramgoolam s’est « caché » derrière l’ICAC pour répondre aux questions parlementaires, mardi dernier.

Le leader du Mouvement Militant Mauricien (MMM), s’en est également pris à Pravind Jugnauth qui, selon lui, tente d’induire la population en erreur, quant à la hausse des prix des produits alimentaires. « Je condamne l’attitude de Pravind Jugnauth, qui a menti lors de la séance parlementaire. Il tente de faire croire à la population que le gouvernement envisage de réintroduire les subsides sur ces produits. Toutefois rien n’a été fait », affirme-t-il.

Paul Bérenger trouve que Paravind Jugnauth exagère quand il fait les éloges du ministre de l’Industrie et du Commerce. « De surcroît, il ose vanter les mérites de Showkutally Soodhun en tant que ministre de l’Industrie et du Commerce », souligne le leader du MMM, qui annonce que sa Private Notice Question sera axée sur l’augmentation des prix.

Il a aussi commenté l’affaire Infinity BPO, à savoir la grève de la faim de deux personnes depuis seize jours&nbsp pour que les employés obtiennent leurs salaires impayés depuis novembre 2010. Paul Bérenger trouve qu’il y a « une politique de deux poids, deux mesures », de la part&nbsp du gouvernement.

Il critique le ministre du Travail, Shakeel Mohamed, qui a déclaré&nbsp que le gouvernement n’est pas en mesure de puiser des&nbsp caisses de l’Etat pour payer des salaires impayés. « Si c’est Jean Suzanne qui est en difficulté financière, l’on n’hésite pas une seconde à déverser de grosses sommes du Stimulus Package pour lui venir en aide, mais quand il s’agit de payer ces malheureux, là c’est impossible », dit Bérenger. Il est d’avis que plusieurs fonds peuvent être débloqués pour payer les ex-employés d’Infinity.

A ce sujet, Paul Bérenger, prévoit deux questions parlementaires et une Private Notice Question qui seront discutées lors des prochaines séances parlementaires.

Paul Bérenger devait également commenter le refus du directeur général de la Mauritius Broadcasting Corporation, Dan Callikan, de répondre à la convocation de la Commission de conciliation et médiation (CCM), au sujet du litige qui&nbsp oppose la station de radiotélévision nationale à la syndicaliste licenciée, Rehana Ameer.

« Le Pr Torul a, lui-même, dit que c’est un délit de ne pas répondre à une convocation de la CCM. Or, je fais un appel aux autorités pour qu’elles interviennent&nbsp et prennent les mesures nécessaires. Si elles n’agissent pas, cela démontre que Dan Callikan est définitivement protégé par le Premier ministre », soutient Paul Bérenger.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires