Affaire Lam Po Tang : Un commerçant, soupçonné de complicité, interpellé par la police

Avec le soutien de

Un commerçant de la capitale considéré comme proche du mari d’Hélène Lam Po Tang, a été arrêté hier soir, lundi 1er novembre. La police le soupçonne d’être celui qui a ouvert la porte de la maison de la victime au meurtrier, le jeudi 14 octobre.

Sanjiv Nunkoo n’a pas agi seul. Un proche de l’homme d’affaires Gary Lam Po Tang a été appréhendé dans la soirée de lundi par la Major Crimes Investigation Team (MCIT) pour son rôle dans le meurtre de la femme de ce dernier, Hélène, 61 ans. L’homme, un sexagénaire qui est un commerçant opérant dans la capitale, sera confronté aux aveux de Sanjiv Nunkoo aujourd’hui mardi 2 novembre et traduit en cour de Pamplemousses demain.

Le vendredi 15 octobre, le corps de cette ex-enseignante avait été retrouvé à son domicile, à Morcellement-Swan, Baie-du-Tombeau. En l’absence de trace de vol, il ne faisait guère de doute pour les enquêteurs qu’Hélène Lam Po Tang avait été victime d’un règlement de compte. Cela d’autant plus que 25 blessures avaient été relevées sur son corps, les unes causées par un couteau de cuisine, les autres par une fourchette de jardinage à trois dents.

Le jeudi 28 octobre, Sanjiv Nunkoo, l’homme de confiance de Gary Lam Po Tang, est appréhendé par la police. Il avait été confronté à un appel téléphonique qu’il avait passé à la victime peu avant le jeudi 14 octobre, le jour du crime, de même qu’à la présence de sang dans son véhicule.

L’Assistant Production Manager de l’entreprise de galvanisation de Gary Lam Po Tang est aussitôt passé aux aveux. Il explique avoir agi sous la "pression" de son employeur de 69 ans, ayant une grosse dette envers lui. Sanjiv Nunkoo a participé à une reconstitution des faits et a concédé qu’un couteau de cuisine et une fourchette de jardin ont été utilisés pour commettre le crime. Cet homme de 38 ans a également mentionné la présence d’une autre personne qui lui aurait ouvert la porte du domicile des Lam Po Tang le jeudi 14 octobre.

Les preuves s’accumulant contre l’Assistant Production Manager, ce dernier semble avoir opté pour la collaboration avec la police. Ce qui a permis aux enquêteurs de retrouver le couteau de cuisine sous le pont Colville-Deverell. Sanjiv Nunkoo devra être interrogé à nouveau en présence de son homme de loi, Me Rama Valayden.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires