Affaire Henrisson : Stacey avait hérité des biens familiaux qu’aurait accaparés son père

Avec le soutien de

L’adolescente a, bien malgré elle, signé son arrêt de mort en héritant des biens que son père aurait pris au détriment de ses proches. Sa mère, Béatrice Rouillon, n’a refait surface qu’à la mort de celui-ci. Elle l’avait abandonnée alors qu’elle avait 6 ans. Elle devra donner des détails sur cette partie de sa vie ce vendredi 1er juin.

Stacey Henrisson, la lycéenne de 17 ans retrouvée morte à Plaine-Champagne le dimanche 13 mai, a, bien malgré elle, signé son arrêt de mort après avoir hérité des biens dont son père, Wills, se serait accaparé au détriment de ses proches parents.

C’est ce qui ressort en tout cas de l’entourage familial de la victime et qui a été porté à la connaissance de la police peu après que le crime a été découvert. Le corps de la jeune fille venait alors d’être découvert, après avoir été tuée, le dimanche 6 mai 2012, par Jayraj Sookur, le nouvel époux de sa mère, Béatrice Rouillon, qui lorgnait sa fortune évaluée à près de Rs 50 millions.

Bien qu’il ne soit qu’un artisan, il s’avère, selon ses proches, que Wills Henrisson avait mis la main sur des comptes en banque d’une vieille tante mariée à un riche Suisse. Pourtant, quand elle est décédée, elle aurait laissé un testament en faveur de ses neveux et nièces.

Le père de Stacey, selon les enquêteurs, s’est retrouvé à gérer seul le patrimoine de la vielle tante. Il s’était également approprié le terrain familial de Pointe-aux-Canonniers sur lequel un complexe résidentiel était construit. La famille n’a décidé de laver son linge sale en public qu’après ce drame.

Comment la lycéenne a-t-elle hérité de ces biens ? Wills ayant été abandonné par Béatrice Rouillon à deux reprises, le laissant seul à élever Stacey, c’est donc à son enfant que revenaient de facto ses biens. Une tumeur l’a terrassé l’an dernier et c’est à ce moment que Béatrice Rouillon a refait surface. Elle a aussitôt réclamé la garde de Stacey et Jayraz Sookur a tenté de forcer l’adolescente à signer des documents pour s’accaparer des biens de son père.

Peu avant la mort de Stacey, Béatrice Rouillon s’est envolée pour l’Inde, pour des raisons de santé, laissant son enfant seule avant son nouveau mari. Ce dernier en aura profité pour l’assassiner et abandonner le corps à Plaine-Champagne.

C’est surtout sur son retour dans la vie de Stacey et son voyage en Inde que Béatrice Rouillon sera appelée à donner des détails à la CID de la Western Division ce vendredi 1er juin. Si ce n’est demain ou lundi, dépendant de la disponibilité de son homme de loi. Elle a été informée qu’elle devra donner sa « défense », son interrogatoire allant être conduite « under warning ».

Selon les détails réunis jusqu’ici par les hommes de l’assistant surintendant de police Daniel Monvoisin, Béatrice Rouillon a abandonné Wills Henrisson&nbsp- qui se trouve également être son cousin germain&nbsp- et sa fille à la fin des années quatre-vingt-dix pour se mettre en ménage avec un officier de marine d’origine chilienne.

Wills Henrisson a cependant décidé de recueillir Béatrice Rouillon chez lui quand le marin est rentré en Amérique du Sud. Celui-ci l’avait laissé sans ressource dans un campement au Nord de l’île. C’est encore lui qui a fait jouer le destin en défaveur de Stacey en présentant sa femme à Jayraz Sookur, le masseur qu’il a connu sur un chantier du Nord, cette dernière se plaignant de douleurs au dos.

« Il payait Rs 1 000 pour chacune des séances de massage de sa femme. Au final, Jayraz Sookur a séduit Béatrice. Ou vice versa. Elle ne pouvait accepter que Wills passe son temps à travailler. Elle a abandonné mari et enfant le 24 décembre 2002. Wills s’est retrouvé seul, par la suite, à coudre la robe de Stacey pour sa première communion… Béatrice ne s’est jamais soucié de cet enfant », s’insurge un proche parent.

D’où le fait que les proches de feu Wills Henrisson ont saisi la Cour suprême pour empêcher que Béatrice Rouillon procède aux funérailles de Stacey.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires