Affaire Gro Derek : Navin Ramgoolam perplexe sur les dénonciations de Cehl Meeah

Avec le soutien de

Le Premier ministre, Navin Ramgoolam, est revenu sur les allégations du leader du Front solidarité mauricien, Cehl Meeah, lors de ses sorties publiques dans le cadre de la campagne pour les élections municipales. Il n’est pas convaincu de la véracité de l’affaire.

« Mo trouv deza ena enn problem ladan. » Par cette phrase, Navin Ramgoolam embraye sur les « dénonciations » du leader du Front solidarité mauricien ( FSM).

C’était ce mercredi 5 décembre&nbsp, lors d’un congrès nocturne au Centre communautaire de Roche- Bois. Un peu plus tard, il est revenu sur le même sujet, à La- Tour- Koenig, en détaillant davantage sa rencontre avec Cehl Meeah.

Ce dernier avait allégué qu’un ministre aurait effectué des transferts de fonds importants dans le sillage de l’affaire Gro Derek. A Roche- Bois, le Premier ministre ( PM) soutient que Cehl Meeah aurait dit qu’un montant de Rs 25 millions a été transféré d’un compte à un autre. Mais que ce ne sont que Rs 19 millions qui ont été créditées sur cet autre compte. « Comment est- ce possible dans un transfert d’une banque à une autre ? » questionne- t- il. Il dit ainsi avoir fait appel à la Financial Intelligence Unit de même qu’à la Mauritius Revenue Authority pour que des vérifications soient effectuées.

Autre « problème » : « Gro Derek a été arrêté un vendredi » , explique Navin Ramgoolam.

Or, dit- il, Cehl Meeah a parlé d’un transfert effectué deux jours après l’arrestation de Gro Derek . « Quelle est cette banque qui ouvre un dimanche ? » argue- t- il.

Et de rebondir sur l’opposition qui l’accuse d’avoir voulu faire du cover- up . « Si mo ti anvi fer cover- up, ou krwar ti pou aret li ? Ki sann la PM kan Gro Derek arete ? » interroge Navin Ramgoolam.

Revenant une fois de plus sur sa rencontre avec Cehl Meeah après la Private Notice Question sur cette affaire, Navin Ramgoolam a expliqué que la présence de Lormus Bundhoo et de Patrick Assirvaden ce jour- là était « une précaution » . C’est à La- Tour- Koenig qu’il détaille davantage cette rencontre. Il explique que lorsque le leader du FSM lui a montré les documents sur ce transfert allégué, ceux- ci portaient la signature de H. A. Et c’est le député qui aurait lui- même indiqué qu’il s’agissait de son ministre.

Navin Ramgoolam est ainsi monté au créneau pour défendre son ministre. « Li pena nanie a vwar ladan » , a- t- il souligné. D’ailleurs, a- t- il ajouté, le lendemain, il a appelé Hervé Aimée qui lui a donné son autorisation pour qu’il examine son compte bancaire.

Le Premier ministre a ainsi souligné que c’est à la manière de l’opposition de « zet labou » . Et d’évoquer le cas de sa femme et le fait que des membres de l’opposition soutiennent que lorsqu’il boit, il deviendrait brutal envers elle.

« Enn kandida kinn travay kot mwa inn trouv la verite. Linn etone ek linn dir mwa ki lopozision dir boukou kitsoz lor mwa ek mo madam ek ki li fos… »

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires