Affaire Gro Derek : l’ICAC a interrogé Ashish Dayal sur des ramifications politiques

Avec le soutien de

L’enquête sur l’affaire Gro Derek prend une autre dimension. La Commission anti-corruption (ICAC) a interrogé Ashish Dayal, l’un des onze suspects arrêtés, sur les ramifications politiques de cette affaire.

L’interrogatoire, qui se tient ce mardi après-midi 27 novembre 2012, aux Casernes centrales, intervient au lendemain de la Private Notice Question du leader de l’opposition, Paul Bérenger,&nbsp et des documents remis par Cehl Meeah, le leader du Front solidarité mauricien au Premier ministre (PM).

Paul Bérenger a évoqué des contacts téléphoniques entre certains suspects, qui sont actuellement en détention, et des membres de l’Assemblée nationale. Cehl Meeah a, pour sa part, fait sensation en remettant au PM des documents qui font état d’un transfert de Rs 25 millions d’un député, qui ne serait pas étranger à l’affaire Gro Derek.

A travers Ashish Dayal, l’ICAC souhaite déterminer si ce réseau a, en effet, des connexions politiques. Un autre objectif de la commission : savoir quelles sont les hautes personnalités qui fréquentaient Gro Derek. Les enquêteurs de l’ICAC souhaitent aussi établir si Ashish Dayal a effectivement transporté, lui-même, de l’argent pour financer la dernière campagne électorale.

Ashish Dayal, un chauffeur de taxi, est celui qui avait divulgué d’importantes informations sur l’affaire Gro Derek, lorsqu’il a été arrêté le 12 juillet dernier. Ses aveux devaient aboutir à dix autres arrestations, dont celle de Gro Derek, considéré comme le cerveau de cette affaire.

&nbspL’enquête prend une tournure politique. Raison pour laquelle l’Anti Drug and Smuggling Unit de Plaine-Verte boucle le dossier Gro Derek. Celui-ci sera remis au Directeur des poursuites publiques.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires